L'Anjou Agricole 22 mai 2015 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Les amendements contre le gaspillage alimentaire adoptés à l'Assemblée

Dans le cadre de l'examen en deuxième lecture du projet de loi de transition énergétique, l'Assemblée nationale a voté le 21 mai des mesures contre le gaspillage alimentaire.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Interdiction pour la grande distribution de rendre ses invendus impropres à la consommation.
Interdiction pour la grande distribution de rendre ses invendus impropres à la consommation. - © JC Guttner

Il sera désormais interdit aux distributeurs du secteur alimentaire de rendre leurs invendus impropres à la consommation. Ils devront s'efforcer de prévenir tout gaspillage, ou à défaut d'utiliser leurs invendus, au travers de dons, pour l'alimentation animale ou encore à des fins de compost pour l'agriculture, valorisation énergétique (méthanisation notamment).

Les moyennes et grandes surfaces de plus de 400 mètres carrés auront d'ailleurs l'obligation de conclure une convention avec une association caritative, afin de faciliter les dons alimentaires. En outre, les produits sous marque de distributeur, qui seraient retournés au fournisseur, seront autorisés au don alors qu'ils sont détruits actuellement.

« La loi se trompe à la fois de cible et de sujet, en visant la grande distribution, qui ne représente que 5% du gaspillage alimentaire, et en créant de nouvelles formalités », a regretté Jacques Creyssel, délégué général de la Fédération du commerce et de la distribution (FCD) dans un communiqué.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Nous portons une réflexion sur des dispositions spécifiques à l’agriculture urbaine dans le cadre du statut du fermage

a indiqué le Cese (Conseil économique, social et environnemental), dans un avis adopté le 12 juin, en vue de la future réforme du droit foncier rural.

Le chiffre de la semaine
400
c'est le nombre d'animaux qui se retrouveront au concours inter-régional de Blonde d'Aquitaine à Cholet le 21 et 22 juin.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui