L'Anjou Agricole 05 octobre 2017 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Les Angevins brillent au Sommet de l’élevage en Auvergne

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Jersey, vache normande championne jeune, a tout pour plaire : « elle possède beaucoup de caractère laitier, une bonne mamelle, de bons aplombs et un bon développement squelettique ».
Jersey, vache normande championne jeune, a tout pour plaire : « elle possède beaucoup de caractère laitier, une bonne mamelle, de bons aplombs et un bon développement squelettique ». - © OS normande

En race normande, mercredi 4 octobre, deux vaches de Maine-et-Loire se distiguent au concours de Cournon-d’Auvergne : Jersey, du Gaec Piou-Toublanc, est première de sa section, championne jeune et meilleure mamelle jeune. Issue du même élevage Piou-Toublanc, Indiana remporte le prix de meilleure bouchère et le prix de sa section.
En race parthenaise, où le concours avait aussi lieu mercredi, Havane, de l’élevage de Denis Legeay, obtient le prix de synthèse femelle, tout comme au concours national de Parthenay quelques jours avant (voir page 7). Le taureau Indigo, du Gaec Maison Guillemet, est 2ème de section.


Compte rendu et résultats complets du Sommet de l’élevage dans l’Anjou agricole du 13 octobre.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Nous exigeons des dérogations pour les filières où les alternatives n’existent pas ou sont très insuffisantes

ont déclaré 7 organisations de producteurs suite à la publication le d’un décret définissant les substances actives de la famille des néonicotinoïdes.

Le chiffre de la semaine
700 000 km
de haies entretenues en France par des éleveurs et agriculteurs. Grâce à leur travail et leurs animaux, les sols stockent le carbone, les prairies permettent l’épuration des eaux et la biodiversité se conserve sur nos terres.