La Creuse Agricole 27 mars 2020 à 07h00 | Par Laurence Sagot-Institut de l’Elevage/Ciirpo

Les bonnes prairies plus productives en pâturage cellulaire

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Un tiers d’herbe en plus sur les bonnes prairies avec des conditions climatiques favorables.
Un tiers d’herbe en plus sur les bonnes prairies avec des conditions climatiques favorables. - © Ciirpo

Avec la technique du pâturage cellulaire (ou tournant dynamique), les brebis changent de mini parcelles tous les un ou deux jours. Le chargement instantané (nombre de brebis à un moment donné sur la parcelle) est supérieur à 300 brebis par hectare contre 80 brebis pour le pâturage tournant « classique ». Selon une récente étude¹, ce type de pâturage se traduit par une augmentation du rendement annuel des prairies. Cette amélioration est plus marquée sur les prairies de moins de 5 ans. Elle   [...]

 

» Lire la suite sur le site La Creuse Agricole

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Au vu des informations que nous avons de la part des pouvoirs publics, à ce jour, rien ne nous amène à remettre en cause notre événement. Le Sommet de l’Élevage est donc maintenu à ses dates initiales : 7, 8 et 9 octobre. Nous restons cependant vigilants

ont annoncé les organisateurs de cette manifestation, le 20 mai, sur leur compte Twitter.

Le chiffre de la semaine
3 550
En 2019, d’après l'Observatoire régional de l’agriculture biologique, environ 3 550 exploitations en Pays de la Loire sont orientées en agriculture biologique, soit 12 % des exploitations ligériennes.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui