L'Anjou Agricole 25 juin 2015 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Les charcutiers demandent aux GMS de prendre leurs responsabilités

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

Dans un communiqué publié le 24 juin, la Fédération nationale des industriels charcutiers, traiteurs, transformateurs de viandes (FICT) demande à la grande distribution « de répercuter immédiatement » les hausses des prix d’achat aux fournisseurs de charcuterie. La FICT justifie sa démarche par une hausse importante des pièces de découpe, particulièrement du jambon au cours de ces deux dernières semaines. « Ne pas le faire serait à nouveau mettre en péril des entreprises et des emplois », ajoute-t-elle. Ce rappel à l’ordre intervient alors que le Marché du porc breton s’était insurgé la veille sur le comportement des salaisonniers qui ont repris leurs achats en masse en Allemagne et en Espagne.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Comme on aimerait que toutes nos larmes forment une pluie abondante, un orage de colère et de piété, qui, d’un coup, arrêterait l’incendie de Notre Dame !

a twitté Bernard Pivot, journaliste et écrivain, lundi 15 avril à l’annonce du terrible incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Le chiffre de la semaine
6,5 %
Sur un panier de courses de 100 euros, seulement 6,50 euros reviennent aux agriculteurs (source OFPM)

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui