L'Anjou Agricole 23 octobre 2019 à 19h00 | Par Romain Devaux

Les Cuma reçoivent la Région en Anjou

Lundi 21 octobre, le réseau Cuma Pays-de-la-Loire organisait une rencontre avec la Région et la Draaf, dans les locaux de la Cuma Alliance à La Romagne.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Au premier plan, échangeant avec les responsables Cuma, Lydie Bernard (vice-présidente du Conseil régional) et Florence Désillière (élue régionale, en charge des dossiers installation, transmission, PCAE). Au second plan, Yvan Lobjoit, le directeur de la Draaf Pays-de-la-Loire.
Au premier plan, échangeant avec les responsables Cuma, Lydie Bernard (vice-présidente du Conseil régional) et Florence Désillière (élue régionale, en charge des dossiers installation, transmission, PCAE). Au second plan, Yvan Lobjoit, le directeur de la Draaf Pays-de-la-Loire. - © Cuma

« Je tiens à remercier le Conseil régional et la Draaf de l’intérêt qu’ils portent aux Cuma en acceptant de nous rencontrer ce jour », a introduit, réjoui, le président du Comité de région des Cuma Pays-de-la-Loire, Stéphane Diard, en direction des conseillères régionales Lydie Bernard et Florence Désillière et du directeur de la Draaf, Yvan Lobjoit. Et l'agriculteur d'Andard d'ajouter : « j’ai pu constater que nos relations sont constructives et toujours à la recherche d’un compromis pour adapter les dispositifs régionaux aux Cuma... ». Lundi dernier, la Région était donc en terrain conquis sur les terres angevines, invitée par la fédération régionale des Cuma pour constater les bienfaits des soutiens apportés aux cumistes.

Aide à l'adhésion des jeunes aux Cuma, accès au PCAE, Dina Cuma, réforme de la PAC..., ont notamment été au menu des discussions entre les Cuma et les représentants de la Région.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Bien qu’une information plus claire sur les résidus de pesticides soit nécessaire, la stratégie de la peur de Générations futures (...) est contre-productive ».

estime Interfel, face à l’association de défense de l’environnement qui a demandé à la DGCCRF, de faire des bilans de résidus de pesticides séparés entre aliments bio et non bio.

Le chiffre de la semaine
11,2
MAÎS ENSILAGE : selon l'Agreste, avec 11,2 tMS/ha, la saison est correcte, et l’augmentation de la surface (+ 8 %) aura permis de refaire les stocks.