L'Eure Agricole Et Rurale 13 janvier 2020 à 11h00 | Par Laurence Geffroy

Les éleveurs ovins encouragent la création de troupes dans l’Eure.

Un an après la fermeture de la chaîne ovine au Neubourg, les responsables professionnels tirent un bilan.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
A gauche, Christophe Guicheux, président de
la section ovine de la FNSEA 27, et à droite Guillaume Métayer, président de la section ovine de Natup.
A gauche, Christophe Guicheux, président de la section ovine de la FNSEA 27, et à droite Guillaume Métayer, président de la section ovine de Natup. - © LG

Il y a un an, l’abattoir du Neubourg annonçait sa décision de fermer sa chaîne ovine. Les producteurs eurois ont dû trouver une autre solution, qu’ils soient en vente directe ou adhérents de la coopérative Natup. Christophe Guicheux, président de la section ovine de la FNSEA de l’Eure rappelle qu’il a fallu « trouver une solution rapide et pas trop onéreuse ». Bien que non adhérent à la coopérative,il s’est rapproché de Natup et a travaillé avec Guillaume Métayer, président de la section   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Eure Agricole Et Rurale

la phrase de la semaine

Jusqu’où ira le mépris des pouvoirs publics ? Les amendements demandant la revalorisation des petites retraites agricoles à un minimum de 85 % du Smic ont été rejetés avant même le débat à l’Assemblée nationale

s’interroge la FNSEA. Les amendements rejetés par le Gouvernement avaient pourtant réuni les faveurs des députés.

Le chiffre de la semaine
28,52 %
C'est le taux de participation dans le département aux élections MSA.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui