La Vie Charentaise 30 décembre 2019 à 14h00 | Par F.L.

Les intempéries risquent de laisser des traces

La forte pluviométrie de ces dernières semaines ne sera pas sans conséquence sur les productions agricoles charentaises. Etat des lieux avec la Chambre d’agriculture.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De gauche à droite : le président de la Chambre d’agriculture et céréalier, Christian Daniau ; Olivier Trisse, responsable du service Irrigation et Sylvain Jonette, référent Directive Nitrates.
De gauche à droite : le président de la Chambre d’agriculture et céréalier, Christian Daniau ; Olivier Trisse, responsable du service Irrigation et Sylvain Jonette, référent Directive Nitrates. - © F.L.

Au vu des prévisions météorologiques de cette fin de semaine, soleil et nuages devraient se partager l’horizon charentais. Un petit répit après un week-end agité par les soubresauts de la tempête Fabien. Qui fait suite, depuis la fin septembre, à des jours de pluie incessante, qui ont accentué l’incertitude des agriculteurs charentais sur la conduite à tenir face à leur assolement. Le président de la Chambre d’agriculture, Christian Daniau, entouré par les conseillers Olivier Trisse à   [...]

 

» Lire la suite sur le site La Vie Charentaise

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

On craint qu’une grande quantité des réserves de blé sur le port ait été affectée ou détruite par l’explosion. Les stocks sont gravement endommagés.

a déclaré le responsable des urgences de la FAO, Dominique Bur-geon, après l’explosion qui a éventré les silos de céréales installés près du port de Beyrouth, mardi 4 août.

Le chiffre de la semaine
- 28 %
Avec des précipitations inférieures de 28 % en moyenne aux normales de saison, juillet 2020 devrait être « le mois de juillet le plus sec depuis 1959, loin devant juillet 1964 et juillet 1979 », détaille Météo-France.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui