L'Anjou Agricole 07 décembre 2017 � 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Les JA passent au crible les dossiers environnementaux

Le groupe Environnement JA, organisé par JA 49, a eu lieu le mercredi 6 décembre. Il a permis d’aborder les principaux thèmes d’actualité liant agriculture et environnement.

Abonnez-vous R�agir Imprimer
L’agriculture de conservation était le thème de l’après-midi du groupe environnement JA. Sur le site Arvalis de La Jaillière, le groupe s’est rendu sur des parcelles d’expérimentation en couverts permanents. Il s’agit de trèfle mis en place depuis 2014. La couverture du sol est l’un des trois piliers de l’agriculture de conservation, en complément de la rotation des cultures et de la réduction du travail du sol.
L’agriculture de conservation était le thème de l’après-midi du groupe environnement JA. Sur le site Arvalis de La Jaillière, le groupe s’est rendu sur des parcelles d’expérimentation en couverts permanents. Il s’agit de trèfle mis en place depuis 2014. La couverture du sol est l’un des trois piliers de l’agriculture de conservation, en complément de la rotation des cultures et de la réduction du travail du sol. - © AA

La matinée du mercredi 6  décembre a été l’occasion de « faire le point sur l’avancement des dossiers, au niveau départemental, régional et national », comme l’a introduit Anthony Ménard, secrétaire général JA Maine-et-Loire. Ce partage, qui a permis de mettre en relief les grandes problématiques environnementales, a été rendu possible par la présence de Céline Imart, responsable du dossier Environnement à JA National. Les échanges ont largement tourné autour du chantier n°2 des EGA, sur le thème de la transition écologique. 12 propositions en ont été issues, « très démagogiques. Le but était de sortir de la guerre des tranchées entre les intervenants pour dégager des solutions qui font consensus. Mais on ne sait pas véritablement ce qu’il y a derrière », résume Céline Imart. Le chantier se clôt le 21 décembre, et le début de la partie réglementaire débutera en janvier, pour s’achever au 31 mars 2018. Seule certitude,
« la séparation entre le conseil et l’achat, ainsi que la sortie progressive des pesticides y figureront. à ce propos, nous n’avons d’ailleurs pas réussi à faire remplacer le terme "pesticides" par "produits phytosanitaires" pour réduire des amalgames ». Anthony
Ménard résume les échanges : « on a l’impression que tout est focalisé sur l’utilisation de produits chimiques, alors que le débat est plus vaste. C’est de l’écologie idéologique ». Selon les participants, l’agroécologie a besoin d’une identification propre, « comme le label AB à son époque. Il faut qu’elle soit identifiée par le consommateur, comme une 3ème voie, entre le bio et le conventionnel ».

Les échanges ont continué sur les autres grands sujets d’actualité : directive nitrates, Ecophyto, stockage de l’eau. « En Pays-de-la-Loire, la directive nitrate 6 est en renégociation pour septembre 2018 », explique Charles Guerlais, responsable Environnement JA Pays-de-la-Loire.

Retrouvez l'intégralité de l'article dans l'Anjou agricole du 8 décembre 2017.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions �mises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se r�serve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et r�glements en vigueur, et decline toute responsabilit� quant aux opinions �mises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

L’accroissement du nombre de bénéficiaires de l’aide alimentaire est une réalité dont nous prenons pleinement la mesure. C’est pourquoi, les agriculteurs, au travers de Solaal, se mobilisent pour répondre aux enjeux de la précarité alimentaire. Solaal Pays de la Loire reste mobilisé plus que jamais pour assurer son rôle de facilitateur du don alimentaire.

explique Jean-Louis Lardeux, président de l’association Solaal Pays de la Loire.

Le chiffre de la semaine
2 000 t
La collecte de pneumatiques usagés, organisée par la FDSEA, a:commencé lundi 11 janvier à Vihiers et aura lieu dans le département jusqu’au 11 mars. Au total plus de 2 000 tonnes seront collectées et valorisées pendant l’opération.