L'Anjou Agricole 15 septembre 2015 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Les nappes phréatiques en conditions « assez normales » pour la saison (BRGM)

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

Au 1er septembre, les deux tiers des nappes d’eau souterraine présentent un niveau « normal à supérieur à la normale », a indiqué le 14 septembre le BRGM (Bureau de recherches géologiques et minières), soulignant des conditions « assez normales » pour la saison. « Une partie importante des réservoirs (65 %) affiche un niveau normal à supérieur à la normale, selon un communiqué. La situation traduit, sur la plus grande partie du territoire, la fin de la période estivale de basses eaux, avec des conditions assez normales pour la saison. » Quelques secteurs présentent des niveaux inférieurs à la normale : Lorraine, Nord de l’'Alsace, Normandie, Ouest du bassin Adour-Garonne, Côte d’'Azur. « La pluviométrie de ce mois d'août, marquée par des passages pluvieux fréquents dans le Nord-Ouest et des épisodes pluvio-orageux intenses, est, en moyenne sur la France, excédentaire de plus de 40 % », poursuit le communiqué. Seules les régions s'étendant de l'Ouest de Rhône-Alpes à la Franche-Comté, à la Lorraine et au Nord de l'Alsace ainsi que la côte varoise et la Corse présentent des cumuls déficitaires. « La sécheresse des sols superficiels qui avait touché une grande partie du pays en juillet se limite en août à la Champagne et à la Lorraine. »

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Comme on aimerait que toutes nos larmes forment une pluie abondante, un orage de colère et de piété, qui, d’un coup, arrêterait l’incendie de Notre Dame !

a twitté Bernard Pivot, journaliste et écrivain, lundi 15 avril à l’annonce du terrible incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Le chiffre de la semaine
6,5 %
Sur un panier de courses de 100 euros, seulement 6,50 euros reviennent aux agriculteurs (source OFPM)

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui