L'Anjou Agricole 16 février 2016 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Les prêts bonifiés JA bientôt remplacés par un bonus liés aux investissements (JA)

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

Les prêts bonifiés pour les jeunes agriculteurs (prêts MTS-JA) pourraient être remplacés par un bonus financier supplémentaire à la dotation aux jeunes agriculteurs (DJA), modulé en fonction des investissements lors de l'installation, annonce Jérémy Decerle, vice président des JA, le 15 février. Le cadre de ce bonus financier serait fixé de manière nationale, avec une modulation en fonction des zones (plaine, défavorisé, montagne). Le montant minimal d’investissement nécessaire pour obtenir l’aide s’'élève à 60 000€ euros et le montant maximal à 140 000 euros€. Dans ce dernier cas, le bonus serait de l'’ordre de 22 000€ euros en zone de montagne et de 18 000€ euros en zone de plaine. « On garderait l'’enveloppe globale actuel », utilisé pour les prêts bonifiés, continue-t-il. Selon lui, « un accord de principe a été trouvé entre la profession et le ministère avec l'espoir d'une mise en œuvre début 2017 ». Reste à obtenir l’aval de Bruxelles. Les régions doivent aussi s’'emparer du sujet.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Tout doit être mis en oeuvre pour éviter une crise dans la filière lait bio. Si elle survenait, le lait bio non valorisé serait déclassé et viendrait, par effet domino, déstabilisé le marché du lait conventionnel.

avertit Jacques Mousseau, président de la section agriculture biologique de la FRSEA Pays de la Loire, dans un communiqué du 26 novembre.

Le chiffre de la semaine
6 millions
de sapins de Noël sont vendus chaque année en France, dont 80 % sont issus de la production française.