Agri53 21 novembre 2019 à 09h00 | Par Vincent Gross

Les projets de chaudières bois tournent au ralenti

Jeudi 14 novembre 2019 se tenait l’assemblée ordinaire des associés de Mayenne Bois Énergie. Une Scic dont l’activité va toujours croissant même si les projets de chaudière bois sont au ralenti.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La multiplication des zones de stockage du bois (actuellement 12, cf.carte) au plus proche des 37 chaufferies actuelles est en lien avec la croissance de l’activité (cf. graphique).
La multiplication des zones de stockage du bois (actuellement 12, cf.carte) au plus proche des 37 chaufferies actuelles est en lien avec la croissance de l’activité (cf. graphique). - © VG

« C’est une activité qui fonctionne et qui rapporte. Nous continuons de progresser ! » Les propos sont de Emmanuel Lelièvre, président et directeur de la Scic Mayenne Bois Énergie, à la lecture du bilan et des perspectives lors de l’assemblée générale des associés, jeudi 14 novembre 2019, à Mayenne. L’année qui vient de s’écouler a vu la Scic vendre 4 586 tonnes de bois déchiqueté, provenant de ses contrats avec les établissements d’insertion, avec ses 134 agriculteurs dans le cadre   [...]

 

» Lire la suite sur le site Agri53

la phrase de la semaine

J’aimerais voir 40 à 60 projets de demandes, donnez-nous des dossiers,

a fait savoir le ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume, aux responsables de la confédération des Vignerons indépendants, le 28 novembre, et quelques jours après les inondations dans le Sud.

Le chiffre de la semaine
350 à 400
salariés permettent chaque année de répondre aux besoins en remplacement de 800 à 900 agriculteurs dans le Maine-et-Loire.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui