L'Anjou Agricole 24 janvier 2017 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Les promotions liquident les producteurs de lait

La semaine dernière, deux actions syndicales ont eu lieu simultanément dans les magasins Leclerc de Segré et Chemillé pour dénoncer les promotions sur les produits laitiers

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

Depuis plus de deux ans, les producteurs laitiers subissent une crise laitière d’une ampleur sans précédent. Alors que le marché se redresse et que des perspectives favorables s’ouvrent enfin, les producteurs laitiers ne peuvent que s’insurger de la multitude des promotions actuellement visibles dans les rayons laitiers des grandes et moyennes surfaces. C’est une véritable “semaine du lait” comme on connait la “semaine du blanc”.

« Véritable braderie »
« La promotion est faite pour écouler les stocks, pour fluidifier le marché. Le marché est-il en surproduction ? Pas du tout, au contraire : tous les marchés manquent de matière première, notamment de matière grasse », s’étonne la FRSEA Ouest dans un communiqué.
C’est une véritable braderie aux produits laitiers que nous observons, avec comme conséquence une perte de valeur pour la filière qui est subie par les éleveurs. Chaque pourcentage de moins sur les produits laitiers, c’est le revenu des producteurs qui est amputé. Dans un contexte de crise laitière, ces promotions sont autant d’agressions que les producteurs ne peuvent plus supporter.
C’est ce que les producteurs de lait sont allés dénoncer à l’appel de la FDSEA et des JA dans les magasins Leclerc de Chemillé et Segré, vendredi dernier.

- © AA

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

La durée minimale d’arrêt de travail est désormais portée de 2 à 8 semaines pour les travailleuses indépendantes et les exploitantes agricoles

ont annoncé la ministre de la Santé, le ministre de l’Agriculture et la secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, dans un communiqué du 17 juin.

Le chiffre de la semaine
2,7
MILLIONS DE TONNES. tonnes. C’est la quantité de tourteaux de soja qui parcourent chaque année plus de 10 000 km, pour nourrir les animaux des élevages ligériens et bretons.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui