L'Anjou Agricole 02 juin 2015 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Les robots, nouveaux alliés de l’agriculture

Plus que de simples automates, les robots améliorent la qualité de vie des agriculteurs. Les Terrenales 2015 proposaient de découvrir certains d’entre eux.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le prototype du robot RUUD devrait être commercialisé d’ici un an ou deux.
Le prototype du robot RUUD devrait être commercialisé d’ici un an ou deux. - © AA

Le robot : un des thèmes centraux abordés lors des Terrenales 2015, les 28 et 29 mai, à Saint-Martin-du-Fouilloux. De nouveaux robots pointent leur nez et présagent de grandes évolutions dans le monde agricole. « Les robots d’aujourd’hui sont plus que de simples automates. Ils sont capables d’analyser l’environnement et de s’y adapter », constate Christophe Debain, ingénieur chargé de recherche à l’Irtéa à Clermont-Ferrand, lors d’un des temps forts des Terrenales sur le thème de la robotique. Ils permettent d’augmenter la productivité et le confort au travail. Le robot est le relais de la main de l’agriculteur. Comme Baudet-Rob, un robot qui suit son utilisateur dans toutes ses actions. « Il s’autocentre, évite les portes… »
Autre système innovant de désherbage en maraîchage : la bineuse à guidage par caméra couleur Garford. Attelée à l’avant du tracteur, elle procède à un binage précis à dix millimètres près.
D’autres robots sont encore en voie d’expérimentation comme le protoype de robot RUUD, un robot anti-rumex pour prairies.

Retrouvez l'intégralité de l'article sur l'Anjou agricole du 5 juin.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Comme on aimerait que toutes nos larmes forment une pluie abondante, un orage de colère et de piété, qui, d’un coup, arrêterait l’incendie de Notre Dame !

a twitté Bernard Pivot, journaliste et écrivain, lundi 15 avril à l’annonce du terrible incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Le chiffre de la semaine
6,5 %
Sur un panier de courses de 100 euros, seulement 6,50 euros reviennent aux agriculteurs (source OFPM)

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui