L'Anjou Agricole 22 janvier 2020 à 09h00 | Par AA

Les vins de Loire s’exportent chez l’oncle Sam

Premier marché de consommation de vins dans le monde, les états-Unis ont des perspectives de croissance fortes grâce à une consommation nationale dynamique et en augmentation continue.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

« Nos vins se valorisent et montent en gamme sur le marché américain », se félicite Fanny Gautier, du service économique d’InterLoire, lors d’une conférence sur l’exportation des vins de Loire aux états-Unis, lors du Sival. Les vins de Loire, qui sont exportés à hauteur de 20 %, représentent 0,3 % du marché américain en volume. La progression française sur les marchés américains est de + 45 % en 10 ans. Un chiffre encore plus impressionnant pour les vins de Loire, ayant progressé de 120 % en volume, et de 196 % en valeur, dans le même temps.

De manière générale, les états-Unis sont dans une tendance marquée de croissance pour la consommation de vin, puisque celle-ci est positive pour la 26ème année consécutive, confirmant les états-Unis au premier rang des pays consommateurs de vins en volume (la consommation per capita reste cependant inférieure à celle des français).
Côté statistique, les 3 premières A.O.C exportées sont Sancerre, Vouvray et Touraine. Au niveau des cépages le sauvignon représente 43 % des volumes, suivi par le chenin (18 %). « Les perspectives sont plutôt bonnes, à voir ce que vont donner les taxes Trump », s’inquiète Fanny Gautier. Cependant, une récente étude a montré que 80 % des importateurs américains estimaient que la part des importations de vins français continuerait de croitre malgré d’éventuelles taxes. Une bonne nouvelle pour les vins de Loire, les états-Unis représentant un marché de cibles potentielles de 26 millions de personnes.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Jusqu’où ira le mépris des pouvoirs publics ? Les amendements demandant la revalorisation des petites retraites agricoles à un minimum de 85 % du Smic ont été rejetés avant même le débat à l’Assemblée nationale

s’interroge la FNSEA. Les amendements rejetés par le Gouvernement avaient pourtant réuni les faveurs des députés.

Le chiffre de la semaine
28,52 %
C'est le taux de participation dans le département aux élections MSA.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui