L'Anjou Agricole 14 septembre 2015 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Loi Evin : de nouvelles craintes de restrictions de l'information sur le vin

Le dispositif mis en place par le gouvernement fin juin pour éviter de confondre information et publicité sur le vin est remis en cause.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
" Les partis politiques n'ont pas encore arbitré leurs positions ", a précisé Pascal Bobillier-Monnot, directeur de la Cnaoc. " Les professionnels seront très attentifs à leurs positions et à celles du gouvernement ", a-t-il ajouté.
" Les partis politiques n'ont pas encore arbitré leurs positions ", a précisé Pascal Bobillier-Monnot, directeur de la Cnaoc. " Les professionnels seront très attentifs à leurs positions et à celles du gouvernement ", a-t-il ajouté. - © AA

Les craintes d'un retour à une interprétation très stricte de la loi Évin par le Parlement reviennent, la ministre de la Santé ayant dit, le 8 septembre, " tout le mal qu'elle pense des amendements " qui ont inspiré le dispositif gouvernemental, a indiqué la Cnaoc (Confédération des appellations viticoles), le 11 septembre à Épernay.


Les discussions se dérouleront à partir du 15 septembre au Sénat, dans le cadre de la loi Santé. Le fait que les discussions reprennent dans le cadre de la loi Santé et non plus dans celui de la loi Macron ne rassure pas les professionnels, le terrain étant moins économique et plus émotionnel.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Il est nécessaire de revoir le niveau minimal de pensions des retraités agricoles

Dans un courrier envoyé au Président de la République, la FNSEA juge « nécessaire de revoir le niveau minimal de pensions des retraités agricoles »

Le chiffre de la semaine
10 %
C'est le taux national du vote électronique qui a été réalisé lors des dernières élections aux Chambres d'Agriculture.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui