L'Anjou Agricole 20 juin 2016 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Machinisme : les concessionnaires affichent -7 % d’activité au 1er semestre

Le Sedima (syndicat de la distribution de machinisme agricole) a chiffré le 17 juin l’activité des concessionnaires à -7 % au 1er semestre.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Toutefois les immatriculations de tracteurs standards neufs ressortent à +24 % sur cinq mois. Une exception que le président Raphaël Lucchesi a « du mal à expliquer », même s’il apparaît « évident » que le sur-amortissement de la loi Macron intervient.
Toutefois les immatriculations de tracteurs standards neufs ressortent à +24 % sur cinq mois. Une exception que le président Raphaël Lucchesi a « du mal à expliquer », même s’il apparaît « évident » que le sur-amortissement de la loi Macron intervient. - © Photo d'illustration - AA

Le secteur connaît « une baisse globale de l’activité (prises de commandes, ventes de pièces, prestations à l’atelier) autour de -7 % sur le 1er semestre, après une année 2015 où le chiffre d’affaires était estimé à -3 % », a indiqué la responsable d’études Sylvie Domenech.

 

Concernant l’évolution semestrielle par secteur, les grandes cultures montrent des commandes de matériels neufs à -15 %, qui en polyculture élevage sont à -8 %. Le recul est de -6 à -7 % pour l’occasion, dans les deux branches et pour tout type de matériel, de -3 à -4 % pour les ventes de pièces et prestations à l’atelier. En élevage, une grande diversité de résultats est notée dans les commandes de matériels neufs, avec « une orientation globale plutôt à la baisse », tandis que l’activité semble plus favorable côté pièces et SAV. La vitiviniculture s’en sort bien (+9 à +10 % en commandes de matériels neufs).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Comme on aimerait que toutes nos larmes forment une pluie abondante, un orage de colère et de piété, qui, d’un coup, arrêterait l’incendie de Notre Dame !

a twitté Bernard Pivot, journaliste et écrivain, lundi 15 avril à l’annonce du terrible incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Le chiffre de la semaine
6,5 %
Sur un panier de courses de 100 euros, seulement 6,50 euros reviennent aux agriculteurs (source OFPM)

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui