L'Anjou Agricole 30 octobre 2014 à 08h00 | Par L

Made in viande - La filière viande cherche 20 000 salariés d’ici 2018

Lancement de l’opération de communication sur les métiers de la viande samedi 25 octobre à Angers.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Samedi 25 octobre, Angers a accueilli  le village Made in Viande.
Samedi 25 octobre, Angers a accueilli le village Made in Viande. - © AA

 

2 000 emplois à pourvoir dans la filière viande d’ici trois ans. Juste pour les Pays de la Loire. Et 20 000 dans toute la France. Des chiffres  mis en avant, lors du coup d’envoi de la semaine des rencontres Made in viande, organisées par Interbev, le samedi 25 octobre. Place Leclerc à Angers, tous les acteurs de la filière, de l’amont à l’aval, sont venus communiquer auprès du grand public sur leur métier. Pour les sensibiliser, des jeux pour les enfants, de la découpe de viande, des dégustations... Et surtout un espace emploi avec de nombreuses offres d’emplois affichées. “Aujourd’hui, dans le Maine-et-Loire, il y a 150 postes à pourvoir”, explique un  conseiller Pôle emploi. De l’ouvrier agricole au boucher en passant par les postes dans le transport ou l’abattage. “Nous avons invité 20 000 demandeurs d’emplois via des mails ou des SMS à venir découvrir la filière sur ce village”, précise-t-il...


Plus de détails ans l'Anjou agricole du 31 octobre 2014.

L’éleveur de limousines a échangé avec des jeunes en recherche d’emploi.
L’éleveur de limousines a échangé avec des jeunes en recherche d’emploi. - © AA

Chez Olivier Dru, au Lion-d’angers

Une opportunité de rencontrer des éleveurs

“J’ai connu l’opération Made in viande grâce à Facebook, expliquait Mickaël Brun, venu sur la ferme d’Olivier Dru, mercredi. Ce jeune  de 21 ans, en recherche d’emploi de technico-commercial dans l’agrofourniture, y a vu une opportunité de “rencontrer les éleveurs du département”. Titulaire d’un BTS préparé au lycée du Fresne, il envisage le salariat pendant quelques années, avant de pouvoir reprendre l’exploitation de son père, éleveur de limousines, en Corrèze. L’EARL Dru
(80 vêlages, 95 hectares) a présenté ses activités, la production de viande bovine, commercialisée en partie en vente directe, et l’atelier de poules pondeuses créé il y a quatre ans.


S.H.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Il est nécessaire de revoir le niveau minimal de pensions des retraités agricoles

Dans un courrier envoyé au Président de la République, la FNSEA juge « nécessaire de revoir le niveau minimal de pensions des retraités agricoles »

Le chiffre de la semaine
10 %
C'est le taux national du vote électronique qui a été réalisé lors des dernières élections aux Chambres d'Agriculture.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui