L'Anjou Agricole 18 septembre 2014 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Magazine - Balades élevages et paysages

À travers des visites guidées et des animations, les agriculteurs ont offert au public une balade dans les Basses vallées angevines à la découverte des paysages agricoles.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Découverte de l’élevage de limousines de David Gélineau. (© AA) Animation Interbev Pays de la Loire pour découvrir l’élevage en jouant. © AA éléments structurants du paysage commentés par Armelle Vinet, conseillère paysage à la Chambre d’agriculture. © AA Explication par Samuel Havet, de la LPO, du travail mené en commun avec les agriculteurs pour la préservation du râle des genêts. © AA Dégustation de viande bovine de l’association L’éleveur et l’oiseau (Le bœuf des vallées angevines à partir de 2015). © AA Les arbres têtards, éléments topographiques caractéristiques des basses vallées. © AA

Une centaine de personnes (familles et élus) s’est rendue sur l’exploitation de David Gélineau à Cantenay-épinard dimanche 14 septembre.

Au programme de la journée : découverte de la conduite de l’élevage de 80 limousines, du paysage qui entoure l’exploitation, et des actions de l’agriculteur pour préserver la richesse botanique des prairies et le râle du genêt qui y niche.

Ce même dimanche, l’exploitant a reçu le 1er prix du concours des prairies fleuries des Basses vallées angevines.

Aurélie Andriot

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Comme on aimerait que toutes nos larmes forment une pluie abondante, un orage de colère et de piété, qui, d’un coup, arrêterait l’incendie de Notre Dame !

a twitté Bernard Pivot, journaliste et écrivain, lundi 15 avril à l’annonce du terrible incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Le chiffre de la semaine
6,5 %
Sur un panier de courses de 100 euros, seulement 6,50 euros reviennent aux agriculteurs (source OFPM)

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui