L'Anjou Agricole 28 juillet 2015 à 16h00 | Par L'Anjou Agricole

Maïs : des dégâts importants et des prix en baisse

Les dernières notations de Céré’obs sur l’état confirment la dégradation accentuées des cultures de maïs.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

Arrêtées au 20 juillet, les notations confirment globalement la bonne situation des céréales à paille, dont celle des blés tendre et dur, mais aussi la dégradation accentuées des cultures de maïs. 62 % d’entre eux sont jugés « bons » à « très bons », contre 67 % la semaine précédente et 84 % l’an dernier à la même époque.


La plante, au stade de la floraison, a beaucoup souffert du déficit hydrique et l’arrivée tardive de la pluie ne permettra pas de rattraper les dégâts dans de nombreuses régions (Rhône-Alpes, Centre…), le Sud-Ouest étant relativement épargné. Dans des régions d’élevage, comme la Franche-Comté, les maïs sont moissonnés pour l’ensilage.


La perspective d’une faible récolte se précise, en France et en Europe, notamment l’Europe de l’Est, Ukraine, Roumanie, Russie. Cette situation devrait en principe se traduire par une fermeté des cours, mais la pression des cultures américaines, en nette amélioration, sur les prix mondiaux contrebalance le déficit européen prévu, qui ne permet que d’éviter une baisse plus importante dans un marché réduit par l’attentisme des producteurs et des opérateurs.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

La balance agroalimentaire s’est améliorée en 2018 après deux années de dégradation, grâce à l’export de produits agricoles bruts

indique le ministère de l’Agriculture.

Le chiffre de la semaine
25
C'est le nombre d'élevages bovins du Maine-et-Loire qui participeront au concours général agricole au Salon de l'agriculture à Paris.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui