L'Anjou Agricole 08 avril 2016 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Marquer la solidarité envers les éleveurs

Bénéficiant d’une situation financière saine, l’organisme Elevage Conseil Loire Anjou a décidé le 7 avril, en assemblée générale, de réaffecter une partie de son résultat excédentaire aux éleveurs.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De gauche à droite : Patrice Dougé, directeur d’Elevage Conseil Loire Anjou ; Jean-Paul Houis, président ; Guillaume Raitière (commission caprine) ; Philippe Dru (commission viande), le 7 avril, à Trélazé.
De gauche à droite : Patrice Dougé, directeur d’Elevage Conseil Loire Anjou ; Jean-Paul Houis, président ; Guillaume Raitière (commission caprine) ; Philippe Dru (commission viande), le 7 avril, à Trélazé. - © AA

En 2015, la situation financière d’Elevage conseil a été bonne. L’organisme a notamment bénéficié des effets de sa fusion, d’un nombre de vaches élevé, d’une activité importante. Le résultat financier s’élève à 247 214 euros (après 315 502 euros en 2014). En assemblée générale le 7 avril à Trélazé, les administrateurs ont décidé d’affecter une enveloppe de 200 000 euros aux éleveurs adhérents, sous deux formes.

Prestations coûts de production
L’organisme financera en 2016 la moitié de la prestation “coûts de production” (60 000 euros affectés). élevage Conseil va aussi rembourser aux éleveurs la part d’augmentation de l’heure de conseil décidée pour 2015. Cela concernera les éleveurs qui ont utilisé plus de 10 heures de conseil. Le montant alloué à cette partie est de 140 000 euros.
« Ces choix ne répondent que très partiellement aux difficultés du moment, nous en sommes conscients, mais il nous paraissait indispensable de marquer notre solidarité envers les éleveurs », a souligné Jean-Paul Houis, président d’Elevage conseil.

Plus d'infos dans l'Anjou agricole du 15 avril 2016.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Il est nécessaire de revoir le niveau minimal de pensions des retraités agricoles

Dans un courrier envoyé au Président de la République, la FNSEA juge « nécessaire de revoir le niveau minimal de pensions des retraités agricoles »

Le chiffre de la semaine
10 %
C'est le taux national du vote électronique qui a été réalisé lors des dernières élections aux Chambres d'Agriculture.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui