L'Anjou Agricole 02 décembre 2020 � 10h00 | Par AA

Mélanger, distribuer et pailler avec le même outil

Xavier Hardouin, éleveur à Seiches-sur-le-Loir, vient de faire l'acquisition d'une désileuse mélangeuse afin de gagner en polyvalence et en temps de travail.

Abonnez-vous R�agir Imprimer

La Lucas Spirmix 220 Jet du Gaec de Prignes en action (© AA)

Salarié sur le Gaec de Prignes, à Seiches-sur-le-Loir, à partir de 2005, puis associé depuis 2009, Xavier Hardouin a pu constater l'évolution de l'agriculture. « Il faut produire plus pour dégager le même revenu. Alors on n'a pas le choix, il faut se moderniser ». Auparavant, le Gaec de Prignes était composé de 4 associés. Aujourd'hui, ils ne sont plus que deux, avec un salarié. « En 2005, on était 4, sur 160 ha, pour 450 000 litres de lait. Là, on a 210 ha, on fait deux fois plus de lait mais on est que deux. Il fallait investir dans un outil pour nous dégager du temps ». Ainsi, Xavier Hardouin et son épouse, les deux associés du Gaec, ont investi dans une mélangeuse pailleuse, une Lucas Spirmix Jet de 22 m3, achetée chez son concessionnaire Claas.


Un outil polyvalent, du débit de chantier
Arrivé sur l'exploitation il y a deux semaines, l'outil vient remplacer deux machines. « Avant on avait une mélangeuse et une pailleuse, et la contenance n'était que de 10 m3. Aujourd'hui, on a tout avec le même outil, et les 22 m3 nous permettent de faire un seul passage », détaille l'éleveur. Un gain de temps énorme pour ces exploitants qui produisent 1 million de litres de lait, ont un atelier de charolaises et de porcs engraissement. Le lait part à la laiterie Tessier. « On recherchait la polyvalence et le débit de chantier ». Avec cet outil, qui représente un investissement de 50 000 EUR, ils sont servis. Auparavant, pailler et nourrir demandait environ 3 heures à Xavier Hardouin. Aujourd'hui, il n'en met plus qu'une.  à noter que les vaches laitières sont paillées à la désileuse pailleuse, pour une meilleure qualité. « Avec les couteaux et la projection du Spirmix, la paille est un peu moins bonne », explique l'éleveur. Mais grâce à ce système, plus besoin de rentrer dans les stabulations où les vaches ne peuvent être attachées aux cornadis. Un confort supplémentaire pour l'éleveur, qui s'est doté d'un aimant, afin de prévenir toute présence d'objets métalliques pouvant blesser les animaux.
Garanti 1 an, le Spirmix Jet 220 sera amorti dans 7 ans, et ne demande que peu d'entretien. « Quelques pièces à graisser, une vidange par an, et les couteaux à remplacer au bout de quelques années », liste l'éleveur. Lors de son achat, ce dernier a été particulièrement vigilant sur les dimensions de la mélangeuse. « J'ai des bâtiments assez bas, c'est pour cela que la Lucas était parfaite. Elle est plus basse que les autres modèles, mais plus large ». Pas un souci pour l'éleveur, qui s'est tout de même équipé de la caméra de recul pour piloter la bête, qui pèse 9 tonnes à vide, 17 tonnes à plein. Autant dire qu'il faut « au moins 100 chevaux pour la tirer et bien la faire tourner ». La gamme Spirmix est étoffée afin de couvrir tous les besoins des éleveurs, avec des modèles allant de 8 à 46 m3. Le Spirmix Jet possède deux vis de mélange, 6 couteaux, une goulotte latérale droite de paillage/distribution, un boitier bi-vitesse, un boitier de pesage, 2 contre couteaux manuels et une béquille hydraulique.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions �mises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se r�serve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et r�glements en vigueur, et decline toute responsabilit� quant aux opinions �mises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

L’accroissement du nombre de bénéficiaires de l’aide alimentaire est une réalité dont nous prenons pleinement la mesure. C’est pourquoi, les agriculteurs, au travers de Solaal, se mobilisent pour répondre aux enjeux de la précarité alimentaire. Solaal Pays de la Loire reste mobilisé plus que jamais pour assurer son rôle de facilitateur du don alimentaire.

explique Jean-Louis Lardeux, président de l’association Solaal Pays de la Loire.

Le chiffre de la semaine
2 000 t
La collecte de pneumatiques usagés, organisée par la FDSEA, a:commencé lundi 11 janvier à Vihiers et aura lieu dans le département jusqu’au 11 mars. Au total plus de 2 000 tonnes seront collectées et valorisées pendant l’opération.