L'Anjou Agricole 11 janvier 2017 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Méthanisation : 2016 décevante en matière de biogaz agricole

« Après une belle évolution en 2015, l'année 2016 a été décevante en matière de biogaz agricole », selon le baromètre 2016 de l'électricité renouvelable publié par Observ'Er (observatoire des énergies renouvelables), le 10 janvier.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
En France, « aujourd'hui, le modèle économique de la méthanisation agricole n'est pas trouvé », a affirmé Frédéric Tuillé, responsable des études chez Observ'Er, lors d'une conférence de presse à Paris, le 10 janvier.
En France, « aujourd'hui, le modèle économique de la méthanisation agricole n'est pas trouvé », a affirmé Frédéric Tuillé, responsable des études chez Observ'Er, lors d'une conférence de presse à Paris, le 10 janvier. - © AA

Entre janvier et juin 2016, seuls 12 MW ont été raccordés, soit « une baisse des deux tiers par rapport au premier semestre 2015 ». En termes d'unités, au 30 septembre 2016, « nous étions à 478 unités raccordées au réseau électrique », souligne Antoine Jacob président du club Biogaz. Un des principaux freins au développement de la méthanisation à la ferme est « une rentabilité souvent difficile à atteindre ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

L’Inra et l’Irstea devront fusionner en janvier 2020

ont annoncé le 17 octobre la ministre de la Recherche, Frédérique Vidal, et le nouveau ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume.

Le chiffre de la semaine
3 158 €
Lors de la vente de reproducteurs rouge des prés du Domaine des Rues à Chenillé-Changé, mercredi 17 octobre, 19 taureaux sur 26 ont trouvé preneur, pour un prix moyen de 3 158 euros.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui