L'Anjou Agricole 28 août 2014 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Moiss’ batt’ cross - La Douloureuse, championne

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L’équipe de la Douloureuse : Julien Delacroix, Gaëtan Delacroix, Charly Rousseau et Thomas Plaçais.
L’équipe de la Douloureuse : Julien Delacroix, Gaëtan Delacroix, Charly Rousseau et Thomas Plaçais. - © AA

Tout travail mérite récompense. Après quatre ans de compétitions, c’est l’équipe de JA Segré qui sort victorieuse du Moiss’ Batt cross du 22e Festival de la Terre. En réalisant

115 tours en six manches.
Sept équipes concourraient dont deux du Maine-et-Loire.
Les quatre membres de l’équipage ont entre 21 et 25 ans et partagent une passion : la mécanique. “Et bien-sûr la conduite”, explique l’un d’entre eux. à force de voir des amis de Mayenne participer à ces courses improbables, “on a eu envie de faire pareil”. L’engin ? “Une épave à l’abandon dans un champ”, explique Julien Delacroix, de Saint-Martin-du-Bois. Pendant un an, les quatre jeunes se sont retrouvés tous les week-ends pour la retaper. C’est ainsi qu’est née “La Douloureuse”. De la moiss’ batt d’ailleurs, il ne reste que le chassis et le moteur. “Nous avons installé des rails d’autoroute autour” pour la protéger des chocs. La compétition en soit, ce n’est pas ce qui les intéresse. Au delà de la montée d’adrénaline au volant de la machine, ce qui leur plaît, c’est l’ambiance entre les équipes.

Palmarès : 1er : La Douloureuse avec 115 tours - 2e : La Mère Castor avec 114 tours - 3e : La Torpille avec 96 tours

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

[Nous faisons] l’amer constat que la guerre des prix se poursuit entre les enseignes de la grande distribution.

La FNSEA, les JA, l’Ania et Coop de France demandent à l’administration d’« intensifier » les contrôles et de publier les sanctions prises grâce au dispositif du “name and shame”.

Le chiffre de la semaine
220
Dans le Maine-et-Loire en 2018, 220 installations ont vu le jour, dont 117 avec les aides. Pour 450 départs.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui