L'Anjou Agricole 01 mars 2018 à 15h00 | Par L'Anjou Agricole

Moisson de médailles au Salon

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Rémy Corbet, membre du Gaec Corbet à Landemont, envisage de faire participer Hassiette à Festi’élevage. Elle gagne le 1er prix en morphologie en section 4e lactation et le 3e prix en synthèse lait plus morphologie. © OS Normande Selon les juges, Emeline, du Gaec Bords de moine à Saint-André-de-la-Marche, est une vache « vraiment complète avec beaucoup de solidité laitière pour son âge et une très bonne attache de la mamelle &r © CGA Le Gaec  Charbonnier de Montilliers, a remporté des prix au Salon de l’Agriculture pour ses béliers © CGA First Lady, du Gaec Piou-Toublanc à Botz-en-Mauges, a remporté le 1er prix de section pour la 5e fois consécutive. © CGA

En Normandes

C’est la première fois qu’elle concourt au Salon de l’Agriculture, mais Hassiette a fait parler d’elle en remportant le 1er prix en morphologie en section 4e lactation et le 3e prix en synthèse lait plus morphologie. Pour Rémy Corbet, membre du Gaec Corbet à Landemont, ce sont « ses aplombs et sa ligne de dos correcte » qui ont joué en sa faveur. « C’est une vache encore fraîche par rapport à l’âge et elle a conservé de très bonnes mamelles », ajoute-t-il. Il envisage que sa vedette participe à Festi’élevage.Autre normande angevine sur les podiums : First Lady. « Son harmonie générale couplée à la longévité de sa carrière » ont permis à First Lady, vache de Vivien Piou, du Gaec Piou-Toublanc à Botz-en-Mauges, de remporter le 1er prix de section pour la 5e fois consécutive. Elle a également été nommée meilleure fromagère lors de ce Salon 2018. Son propriétaire prévoit de l’inscrire au concours régional de Chemillé et au Space à Rennes.

En Prim’holstein

C’est une première au Salon de l’Agriculture pour Emeline. Selon les juges, c’est une vache « vraiment complète avec beaucoup de solidité laitière pour son âge et une très bonne attache de la mamelle ». Quant aux autres concours, « on va d’abord la laisser se reposer un peu et si tout va bien, elle participera à celui de Chemillé et au Space à Rennes certainement », prévoit Romain Vigneron, son propriétaire, membre du Gaec Bords de moine à Saint-André-de-la-Marche.

En moutons Rouge de l’Ouest

3 des béliers appartenant au Gaec Charbonnier à Montilliers (et nés sur sa propre exploitation) ont remporté des prix au Salon de l’Agriculture. Deux d’entre eux ont obtenu les 1er et 3ème prix dans la section jeune, le dernier a obtenu le 1er prix du championnat mâle. Ses atouts d’après Damien Charbonnier ? « La qualité de la viande très conforme » pour les plus jeunes et « l’aplomb irréprochable » pour l’adulte leur ont valu ces récompenses. Le bélier adulte ayant déjà auparavant été élu champion au Festi’élevage, le palmarès continue. Un des béliers de Denis Pineau, membre du Gaec Pineau Frères à la Poitevinière, a décroché le 2ème prix dans la catégorie des jeunes béliers et le 1er prix dans la catégorie génétique. « Sa qualité de viande » et son « aplomb sans défaut » avaient déjà été récompensés l’an passé lors du Festi’élevage où l’agneau avait terminé 1er dans la catégorie des agneaux de janvier. Ces récompenses favorisent l’appel de producteurs intéressés « pour acheter de la génétique », « on est toujours surpris de tous ces appels qui suivent le concours », ajoute l’éleveur.

Retrouvez dans le prochain numéro de l’Anjou Agricole, les résultats des concours Limousine, Blanc Bleu, Charolaise, Blonde d’Aquitaine, Parthenaise, Jersiaise et Rouge des Prés.


Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Les conditions sont aujourd’hui réunies pour autoriser la mise sur le marché des poudres de lait infantile

affirme le ministère de l’Agriculture , qui annonce, dans un communiqué de presse du 18 septembre, la reprise de la commercialisation des poudres de lait infantile fabriquées par Lactalis

Le chiffre de la semaine
35 000
C’EST LE NOMBRE DE SALARIÉS AGRICOLES EN MAINE-ET-LOIRE. 1 ENTREPRISE SUR 2 EST EMPLOYEUSE.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui