L'Anjou Agricole 19 août 2017 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Nappes d'eau: une baisse estivale « assez prononcée »

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

Le BRGM, service géologique national français, a publié le bilan mensuel, au 1er août, du niveau des nappes d'eau souterraine, le 17 août. « 83% des points de suivi sont orientés à la baisse » par rapport au mois précédent, lit-on dans la note. Le phénomène s'est «fortement accéléré au cours des derniers mois». En outre, «seuls 5% des points sont en hausse alors qu'ils étaient encore 24% au 1er juin». La situation n'est pas «totalement inhabituelle car il s'agit de la période des plus basses eaux», mais les experts précisent qu'elle est «assez prononcée».

Par ailleurs, 71 % des réservoirs affichent des niveaux « modérément bas à très bas », et pour une grande partie du territoire, les niveaux des nappes sont inférieurs à la normale. Sont particulièrement concernés: la nappe de la craie champenoise, la grande partie des nappes du bassin parisien, les aquifères de la vallée du Rhône et la nappe des calcaires de Lorraine. Par ailleurs, le BRGM rappelle que la situation est «hétérogène d'une région à l'autre». Ainsi, les nappes des régions de Nîmes, Montpellier, d'Aquitaine et du sud du bassin parisien présentent «des niveaux moins déficitaires».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Cette action de délation gratuite et sans fondement est indigne d’une organisation internationale comme Greenpeace.

s’indigne C. Morançais, présidente du Conseil régional, suite à une campagne de Greenpeace recensant de manière péjorative des fermes qui ne correspondent pas à leur vision de modèle agricole

Le chiffre de la semaine
1,20
Le 3 décembre, l’Assemblée nationale a confirmé une exonération de charges pour les employeurs de saisonniers agricoles, avec un seuil de 1,20 Smic pour 2019 et 2020.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui