L'Anjou Agricole 03 août 2018 à 15h00 | Par L'Anjou Agricole

Néonicotinoïdes : les agriculteurs dans l'impasse

Communiqué de 7 organisations agricoles, suite au décret publié concernant le retrait de l'utilisation de 5 substances.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
" Il faut aux producteurs des solutions avant toutes interdictions ! ", selon les 7 organisations agricoles.
" Il faut aux producteurs des solutions avant toutes interdictions ! ", selon les 7 organisations agricoles. - © Gutner

" La FNSEA, AGPB, AGPM, CGB, FNPF, FOP et Légumes de France, à la lecture du décret publié ce jour concernant le retrait de l'utilisation de cinq substances « néonicotinoïdes », exigent que les dérogations possibles, autorisées par l'Union Européenne, sur certaines filières où les alternatives n'existent pas ou sont très insuffisantes, soient publiées incessamment. Alors que le Président de la République et le gouvernement s'étaient engagés à « ne laisser aucun producteur sans solution », un très grand nombre d'entre eux se retrouvent désormais dans une impasse technique dramatique et ce sans consultation du public obligatoire préalable.

Nous rappelons notre engagement commun, associant 40 partenaires du monde agricole, de la recherche, du conseil et de la transformation dans notre Contrat de solutions pour une trajectoire de progrès pour la protection des plantes, dont l'objectif est d'accélérer l'offre de solutions pour les agriculteurs et non des interdictions à répétition.

Encore une fois ces décisions, non assorties de propositions de substitution, vont accentuer les distorsions de concurrence avec les producteurs européens et non européens. La France veut-elle sacrifier des productions qui créent de la valeur, tiennent nos territoires et génèrent de très nombreux emplois, au profit des importations ?

Face à cette décision, nous réclamons l'adoption immédiate des dérogations nécessaires et l'ouverture d'une mission d'information parlementaire sur les distorsions de concurrence qui touchent l'agriculture française."

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

La hausse des cours du blé préoccupe les meuniers

indique l’Association nationale de la meunerie française (ANMF)

Le chiffre de la semaine
254
MILLIONS D'EUROS.La justice américaine a condamné Monsanto à verser 254 millions d’euros à un jardinier, Dewayne Johnson, atteint d’un cancer incurable, après avoir utilisé des produits de la firme.