L'Anjou Agricole 11 mai 2015 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Néonicotinoïdes : Stéphane Le Foll demande l'accélération du réexamen des autorisations

Le ministère de l'Agriculture demande à Bruxelles de respecter ses engagements sur un réexamen de tous les néonicotinoïdes, insistant le 7 mai pour qu'il soit accéléré.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le ministre demande à Bruxelles d'aller plus vite sur les néonicotinoïdes.
Le ministre demande à Bruxelles d'aller plus vite sur les néonicotinoïdes. - © AA

« Concernant les deux substances néonicotinoïdes acétamipride et thiaclopride, la France demande à ce que la Commission européenne accélère la réévaluation des dossiers d'autorisation en cours », selon un communiqué. Au vu des articles ou études récemment publiées sur le thiamétoxam, l'imidaclopride et la clothianidine, Stéphane Le Foll demande que « les restrictions soient maintenues, voire renforcées si nécessaire » pour les produits phytopharmaceutiques contenant ces trois substances.

 

En mai 2013, la Commission européenne a adopté des restrictions d'usages pour les phytos à base de thiamétoxam, imidaclopride et clothianidine. Sont désormais interdites, les pulvérisations de ces produits en période de floraison sur toutes les cultures. Ne sont autorisées que les pulvérisations hors période de floraison, sur les cultures non attractives pour les abeilles. Concernant les traitements de semences par enrobage, ne sont plus autorisés que les traitements sur céréales à paille semées en hiver (blé, seigle, avoine) et les betteraves.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Comme on aimerait que toutes nos larmes forment une pluie abondante, un orage de colère et de piété, qui, d’un coup, arrêterait l’incendie de Notre Dame !

a twitté Bernard Pivot, journaliste et écrivain, lundi 15 avril à l’annonce du terrible incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Le chiffre de la semaine
6,5 %
Sur un panier de courses de 100 euros, seulement 6,50 euros reviennent aux agriculteurs (source OFPM)

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui