L'Anjou Agricole 07 juillet 2017 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Nicolas Hulot a dévoilé les grands axes du Plan climat

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Jennifer Jacquemart/PE

Le 6 juillet, Nicolas Hulot a dévoilé les grands axes du Plan Climat tout en annonçant que «de nombreuses mesures vont être précisées dans le projet de loi de finance à la rentrée». Ainsi, le gouvernement a annoncé qu’une aide serait mise en place pour « les quartiers ou les zones rurales » afin de les aider à produire leur propre énergie. De plus, « tout nouveau permis d’exploitation de pétrole, de gaz, de charbon, y compris pour toutes les énergies non conventionnelles, sera interdit », a déclaré Nicolas Hulot. Il veut également « renforcer le prix du carbone pour donner un prix à la pollution ». Le ministre a aussi annoncé vouloir « mettre un frein définitif à la déforestation importée en France », soit arrêter les importations de produits forestiers ou agricoles contribuant à la déforestation. L’objectif est de « diviser par deux la déforestation en 2020 et d'y mettre fin en 2030 ». De plus, le gouvernement veut éradiquer les véhicules diesel et à essence d’ici 2040, quitte à verser une prime au ménage les plus modestes.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Si des solutions techniques alternatives au désherbage chimique existent, elles ne sont pas encore adoptables par tous les arboriculteurs.

indique le CTIFL (centre technique), dans un communiqué du 26 mai

Le chiffre de la semaine
8,2 millions d'euros
Horticulture : dans le Maine-et-Loire, la destruction des plantes et fleurs, suite à la crise du Covid-19, a entrainé une perte de 8,2 millions d'euros (source FNPHP Grand Ouest)

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui