Terra 22 juin 2019 à 11h00 | Par Claire Le Clève

Normande, l’atout viande en local

Pour mieux valoriser la race normande outre son lait, ses éleveurs misent aussi sur la demande locale en faveur d’une viande locale. Forts de ces attentes de consommation, ils emboîtent le pas à Ma Normande Locale, filière initiée par le syndicat de race d’Ille-et-Vilaine avec 35 cts/kg à la clé, pour l’éleveur.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Lors de l’assemblée générale des éleveurs de races normande, un thème poteur, celui de la filière ma Normande Locale qui commercialise déjà 10 bêtes en Ille et Vilaine pour la restauration.
Lors de l’assemblée générale des éleveurs de races normande, un thème poteur, celui de la filière ma Normande Locale qui commercialise déjà 10 bêtes en Ille et Vilaine pour la restauration. - © Claire Le Clève

 

 

Et c’est à la faveur de leur assemblée générale, vendredi dernier à Tréal, qu’ils ont choisi de présenter le travail. Il permet d’ores et déjà d’écouler 10 bêtes bien finies par semaine, "de plus de 350 kg, 0 sur la grille Europa, et c’est 35 centimes net de plus pour l’éleveur", appuie Jean-Yves Oger, président du syndicat de race   [...]

 

» Lire la suite sur le site Terra

la phrase de la semaine

Aller chercher la vérité pour protéger les agriculteurs

a réclamé la députée LREM, Martine Leguille-Balloy, qui a demandé la création d’une commission d’enquête sur l’agribashing.

Le chiffre de la semaine
37 millions
Ce sont le nombre de tonnes de blé tendre de la récolte française selon la dernière estimation du ministère de l’Agriculture. Soit une progression de 8,5 % sur la précédente et de 3,6 % sur la moyenne 2014/2018.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui