L'Anjou Agricole 20 juin 2019 à 12h00 | Par AA

Nova Flore Jardin stoppe son activité

Le tribunal de commerce d'Angers a prononcé la liquidation judiciaire de Nova Flore Jardin mercredi 12 juin 2019, avec effet immédiat.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L'entreprise Nova Flore Jardin commercialisait 1,7 million de bulbes chaque année.
L'entreprise Nova Flore Jardin commercialisait 1,7 million de bulbes chaque année. - © AA

Nova Flore Jardin, filière de Nova Flore Pro, a ouvert une procédure de liquidation judiciaire auprès du tribunal de commerce d'Angers. « Une décision prise à regret par
Jérôme et Julien Gouy, les deux dirigeants de la société de Champigné, le retour à la rentabilité économique » de l'entreprise Jeanne de Laval,  distributeur de la production de Terrena Bulbes, « qu'ils avaient rachetée en 2016, se révélant impossible dans un délai raisonnable », explique l'entreprise dans un communiqué de presse. « L'ambition forte de donner une seconde vie à l'entreprise Jeanne de Laval n'a hélas pas pu être atteinte, en dépit d'un travail d'équipe constant et d'une exceptionnelle implication de tous les collaborateurs, quatre saisons durant, pour créer plus de 1 500 nouvelles références et donner de nouvelles orientations aux marques de distributeurs. Des efforts qui n'auront malheureusement pas suffi, faute de temps, à redresser l'activité bulbes ».
Le tribunal de commerce d'Angers a prononcé la liquidation judiciaire de Nova Flore Jardin mercredi 12 juin, avec effet immédiat. L'entreprise commercialisait 1,7 million de bulbes chaque année. Soit 20 % du bulbe français. La cessation de l'activité bulbes engendre aussi la fermeture de l'usine de conditionnement de bulbes de Beaufort-en-Vallée. Celle-ci employait 20 salariés.


La survie d'exploitations en péril
« Cette liquidation judiciaire met en péril la survie de certaines exploitations, explique Thierry Flécheau, producteur de bulbes pour Nova-Flore. Mes 8 hectares de production de bubes représentent 40 % du chiffre d'affaires de mon exploitation... Pour certains, c'est 80 % du chiffre d'affaires... »


Nova Flore Pro en bonne santé
Cette liquidation judiciaire ne concerne pas Nova Flore Pro, « entité séparée qui continue d'être profitable, avec des gros efforts de R&D fournis pour proposer toujours plus de solutions naturelles pertinentes et efficaces qui convainquent de plus en plus de professionnels d'abandonner les produits phytosanitaires », précise le communiqué.
H.R.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Si des solutions techniques alternatives au désherbage chimique existent, elles ne sont pas encore adoptables par tous les arboriculteurs.

indique le CTIFL (centre technique), dans un communiqué du 26 mai

Le chiffre de la semaine
8,2 millions d'euros
Horticulture : dans le Maine-et-Loire, la destruction des plantes et fleurs, suite à la crise du Covid-19, a entrainé une perte de 8,2 millions d'euros (source FNPHP Grand Ouest)

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui