L'Anjou Agricole 20 octobre 2016 à 12h00 | Par L'Anjou Agricole

Olympiades des métiers à Angers : de jeunes candidats talentueux

Les sélections régionales des Olympiades des métiers se sont déroulées les 14 et 15 octobre au Parc des expositions d’Angers. Trois métiers agricoles participaient au concours : jardinier-paysagiste, horticulture, maintenance des matériels agricoles et TP (Travaux publics).

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Six binômes étaient en compétition pour le métier de jardinier-paysagiste.
Six binômes étaient en compétition pour le métier de jardinier-paysagiste. - © CRA

Ce week-end, nombreux ont été les visiteurs venus encourager les jeunes participants aux sélections régionales des Olympiades des métiers organisées à Angers par le Conseil régional des Pays-de-la-Loire avec l’appui de la Chambre régionale d’agriculture. Parmi ces concurrents, un jeune Angevin de Gené, Anthony Chevallier, 19 ans, remporte avec le Mayennais Jérémy
Serveau la première place dans la catégorie jardiniers-paysagistes.

Anthony Chevallier est en 2ème année de BTS par apprentissage. Il partage son temps entre l’Esa d’Angers et l’entreprise O Vert Paysages (Sainte-Gemmes-d’Andigné). Tous deux sont déjà Meilleurs apprentis de France 2014 dans leur métier. Le binôme s’est d’ailleurs rencontré sur ce précédent concours et a décidé de faire équipe pour les Olympiades.

La suite de l'article dans l'Anjou agricole du 21 octobre 2016.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

[Nous faisons] l’amer constat que la guerre des prix se poursuit entre les enseignes de la grande distribution.

La FNSEA, les JA, l’Ania et Coop de France demandent à l’administration d’« intensifier » les contrôles et de publier les sanctions prises grâce au dispositif du “name and shame”.

Le chiffre de la semaine
220
Dans le Maine-et-Loire en 2018, 220 installations ont vu le jour, dont 117 avec les aides. Pour 450 départs.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui