La Haute-Loire Paysanne 07 mai 2020 à 10h00 | Par Suzanne MARION

On vend et répare toujours du matériel agricole !

Pour continuer à travailler et à assurer un service auprès des agriculteurs, les marchands de matériels ont dû s’adapter avec des mesures de sécurité.Un point avec Jean-Pierre Chapuis et Pierre-Emmanuel Faucon des établissements éponymes.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les marchands de matériel agricole n'ont pas fermé leurs portes et continuent d'assurer leur service auprès des agriculteurs.
Les marchands de matériel agricole n'ont pas fermé leurs portes et continuent d'assurer leur service auprès des agriculteurs. - © HLP

Leur activité étant directement liée à l’agriculture, les marchands de matériels agricoles n’ont pas fermé leurs portes pour répondre au mieux aux besoins des agriculteurs. «On a poursuivi notre activité et c’est une chance énorme pour nous, au vu du nombre d’entreprises dans d’autres secteurs qui ont dû fermer» lance Jean-Pierre Chapuis directeur général des
Ets Chapuis installés sur 3 sites (Paulhaguet, Craponne-sur-Arzon et Solignac-sur-Loire) sur le département. Même point de vue   [...]

 

» Lire la suite sur le site La Haute-Loire Paysanne

la phrase de la semaine

Bien qu’une information plus claire sur les résidus de pesticides soit nécessaire, la stratégie de la peur de Générations futures (...) est contre-productive ».

estime Interfel, face à l’association de défense de l’environnement qui a demandé à la DGCCRF, de faire des bilans de résidus de pesticides séparés entre aliments bio et non bio.

Le chiffre de la semaine
11,2
MAÎS ENSILAGE : selon l'Agreste, avec 11,2 tMS/ha, la saison est correcte, et l’augmentation de la surface (+ 8 %) aura permis de refaire les stocks.