L'Anjou Agricole 17 mai 2018 à 13h00 | Par L'Anjou Agricole

Pac : 5 913 télédéclarations angevines signées au 15 mai 2018

Interrogée par notre rédaction au lendemain de la date de clôture des déclarations Pac, la DDT du Maine-et-Loire comptabilisait mercredi 5 913 dossiers de surfaces signés (contre 6 020 signés en 2017, à la même date).

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Telepac

Au niveau national, le ministère enregistre 347 252 télédéclarations signées (contre 352 713 en 2017 à la même date). Parmi les télédéclarations angevines, l'administration compte 203 dossiers de surfaces signés avec une demande d'aide ICHN, 651 avec contrat MAEC et 695 avec demande d'aide bio. Côté demandes d'aides animales, la DDT du Maine-et-Loire enregistre au 15 mai 2 743 demandes ABA/ABL (dans le détail : 1 745 demandes d'aide aux bovins allaitants, 1 348 demandes d'aide aux bovins laitiers), ainsi que 34 télédéclarations de demande d'aides VSLM (veaux sous la mère).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

5 % d’augmentation des tarifs de vente des produits laitiers aux distributeurs par les transformateurs permettraient d’atteindre le prix de revient moyen calculé par l’interprofession (396 euros/1 000 litres toutes primes confondues). À condition que ces 5 % soient identifi és en toute transparencedans les négociations commerciales. »

a réagi la FNPL suite à la déclaration du président du groupe Intermarché qui s’est engagé à « accepter des hausses de prix », réclamées par les industriels aux GMS

Le chiffre de la semaine
17 %
ENVIRON 200 VOLS ET INFRACTIONS ONT TOUCHÉ LES EXPLOITATIONS AGRICOLES, SOIT UNE BAISSE DE 17 % PAR RAPPORT À 2017.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui