L'Anjou Agricole 04 juin 2018 à 17h00 | Par L'Anjou Agricole

Pac post 2020 : les propositions de Bruxelles sont un « échec » pour la FNSEA

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © px

La FNSEA a qualifié "d'échec" les propositions de Bruxelles pour la réforme de la Pac annoncées vendredi, dénonçant l'abandon du caractère "commun" de cette politique. Elles sont "dans la droite ligne de la communication de novembre (et ne tiennent pas) compte des nombreuses mises en garde sur les risques de renationalisation qui avaient été exprimées", regrette le syndicat, qui cite notamment l'abandon d'un niveau minimum pour les aides directes aux agriculteurs parmi les "exemples emblématiques d'un affaiblissement du caractère commun de la PAC".

Pour la FNSEA, la Commission "ne réalise pas que la pression environnementale devient insupportable pour les agriculteurs dans l'exercice de leur métier alors qu'ils ont déjà fait, continuent et continueront à faire beaucoup d'efforts en la matière". Le syndicat dénonce par ailleurs "des exclusions des indemnités compensatoires de handicap des fonds fléchés sur l'environnement", qui démontrent selon lui "l'incompréhension sur la nécessaire alliance entre économie et environnement".

La Commission "ne réalise pas non plus l'incohérence totale d'une telle proposition avec la signature de plusieurs traités qui ouvre notre marché à des produits ne respectant pas les mêmes standards de production", tels que le Mercosur, ajoute le texte.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

la phrase de la semaine

La hausse des cours du blé préoccupe les meuniers

indique l’Association nationale de la meunerie française (ANMF)

Le chiffre de la semaine
254
MILLIONS D'EUROS.La justice américaine a condamné Monsanto à verser 254 millions d’euros à un jardinier, Dewayne Johnson, atteint d’un cancer incurable, après avoir utilisé des produits de la firme.