L'Anjou Agricole 24 mars 2015 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

PAC : validation du cadre national pour l’installation des JA

Le cadre national pour l’installation des JA a été validé par Bruxelles.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Bruxelles a validé officiellement, le 20 mars dernier, le cadre national concernant l’installation aidée des jeunes agriculteurs.
Bruxelles a validé officiellement, le 20 mars dernier, le cadre national concernant l’installation aidée des jeunes agriculteurs. - © AA

« Le plan d’entreprise (PE), qui remplace le PDE (plan de développement de l’exploitation), sera effectué sur quatre ans et non plus cinq », annonce JA national. La DJA sera versée en deux fois : 80% à l’installation et 20% après le contrôle du respect des engagements en 5ème année. Auparavant, elle était versée au début des engagements, puis remboursée ou non en fonction du respect de ces engagements. La durée de bonification du prêt bonifié reste de 5 ans. Ce prêt pourra être déclenché à tous moments durant les 4 ans du PE.

Toujours selon JA, le plafond maximum de 1,2 million d’euros de production brute standard (PBS) a pu être ramené au nombre d’actif exploitant dans le cas de société. Par contre, restent des inconnues concernant « les critères de modulations de la DJA définie sur le plan régional », dans le cadre des plans de développement régionaux (PDR).

De 70 à 80% des régions doivent revoir leur copie pour Bruxelles et les formulaires administratifs (Cerfa) pour demander les aides à l’installation sont de ce fait toujours en attente.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

près d’un quart des chefs d’exploitation ou co-exploitants sont des femmes, contre 8 % en 1970.

A déclaré Jacqueline Cottier, éleveuse à Champteussé-sur- Baconne, présidente de la commission nationale des agricultrices

Le chiffre de la semaine
- 20 %
La production européenne de pommes est en retrait de 20 %

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui