L'Anjou Agricole 09 février 2018 à 12h00 | Par L'Anjou Agricole

Pas d’annonce du ministre au congrès de la Fédération nationale bovine

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le congrès a été conclu par Christiane Lambert, présidente de la FNSEA.
Le congrès a été conclu par Christiane Lambert, présidente de la FNSEA. - © Twitter FNSEA

Stéphane Travert s’est déplacé avec un jour d'avance, le 7 février, au congrès de la Fédération nationale bovine (FNB) à Evreux, sans y faire d'annonce ni sur les zones défavorisés simples concernant l’indemnité compensatoire de handicap naturel (ICHN), ni sur l’accord de libre-échange UE-Mercosur.

Pourtant ces deux sujets ont été traités avec insistance dans le discours du président de la FNB, Bruno Dufayet, le 8 février. Ce dernier a également insisté sur la Pac actuelle, avant d'aborder la Pac de l'après 2020, avec des questions qui reste en suspens, comme l’aide au veau sous la mère ou l’aide aux « surfaces couvertes de mélanges légumineuses et graminées propres à l'élevage ». Et de préciser : « Ce n’est nullement de compassion dont nous avons besoin ! Nous ne sommes ni fatigués, ni résignés.[…] Nous sommes au contraire, sûrs de nos forces, sûrs de la qualité de nos produits ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Tout doit être mis en oeuvre pour éviter une crise dans la filière lait bio. Si elle survenait, le lait bio non valorisé serait déclassé et viendrait, par effet domino, déstabilisé le marché du lait conventionnel.

avertit Jacques Mousseau, président de la section agriculture biologique de la FRSEA Pays de la Loire, dans un communiqué du 26 novembre.

Le chiffre de la semaine
6 millions
de sapins de Noël sont vendus chaque année en France, dont 80 % sont issus de la production française.