L'Anjou Agricole 05 août 2015 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Performants mais en crise

À La Chapelle-du-Genêt, les investissements et augmentations de productivité de L'EARL L'Éclaircie ne permettent plus de pallier à la baisse du prix d'achat.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

"Lorsqu'on est compétitifs et productifs, on sait que l'on n'a rien à se reprocher et que le problème ne vient pas de nous." À l'EARL L'Éclaircie à La Chapelle-du-Genêt, où sont installés Myriam et Denis Chauviré en production porcine, "la crise s'est installée depuis cinq ans, petit à petit. Il n'y a plus les cycles de trois ans que nous connaissions auparavant. Nous ne ressentons plus les phases de hausse qui permettaient de refaire une trésorerie. Aujourd'hui, on parvient à se prélever un petit revenu, à payer les factures mais on ne peut plus mettre d'argent de côté". 2500 euros à deux auxquels s'ajoute le salaire versé à leur fille, Audrey, employée depuis l'an dernier. "J'aimerais m'associer au plus vite, affirme la jeune éleveuse de 24 ans, mais les conditions actuelles posent question pour l'avenir. Je n'ai pas envie de passer ma vie à payer des dettes". Car le constat dans la région est clair : "il y a très peu de reprises d'exploitations porcines. Il n'en reste plus que deux à La-Chapelle-du-Genêt", précise Denis Chauviré. Une ferme qui connaît la crise, malgré des performances toujours en hausse. "Nous avons investi plus de 1,2 millions d'euros pour construire un nouveau bâtiment de 1440 places, modifier les anciens bâtiments en gestation ou verraterie et augmenter le cheptel (de 110 à 200 truies)." Des bâtiments basse consommation, qui permettent des économies, et surtout des équipements "à la pointe" : échangeurs d'air, séparateur de phase, case-balance en maternité pour éviter l'écrasement des nouveaux-nés… "On devrait passer d'un indice de consommation global de 2,8 à 2,6", affirme ainsi Denis Chauviré.

Lire l'intégralité de l'article dans l'Anjou agricole du 7 août 2015.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Comme on aimerait que toutes nos larmes forment une pluie abondante, un orage de colère et de piété, qui, d’un coup, arrêterait l’incendie de Notre Dame !

a twitté Bernard Pivot, journaliste et écrivain, lundi 15 avril à l’annonce du terrible incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Le chiffre de la semaine
6,5 %
Sur un panier de courses de 100 euros, seulement 6,50 euros reviennent aux agriculteurs (source OFPM)

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui