L'Anjou Agricole 20 avril 2016 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Phil Hogan en visite en Asie pour promouvoir les produits agricoles européens

Accompagné d’une délégation de près de soixante dirigeants d’entreprises du secteur agricole, le Commissaire européen à l’Agriculture Phil Hogan est en visite en Chine et au Japon dans le but de favoriser les échanges commerciaux de ces pays avec l’Union européenne (UE).

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L’objectif explique Phil Hogan étant de « stimuler l’intérêt des consommateurs Chinois et Japonais pour la nourriture et les boissons en provenance l’UE ».
L’objectif explique Phil Hogan étant de « stimuler l’intérêt des consommateurs Chinois et Japonais pour la nourriture et les boissons en provenance l’UE ». - © Actuagri

Le ministre de l’Agriculture Chinois Han Changfu a ainsi exprimé sa satisfaction après s’être entretenu avec le représentant européen le lundi 18 avril. Les discussions entre les deux hommes ont notamment porté sur les questions du bien-être animal, des indications géographiques et des services de compensation écologique. Ce voyage fait suite à l’implémentation de nouvelles règles européennes de promotion concernant les produits agricoles. Un budget plus conséquent y est alloué explique la Commission européen dans un communiqué du 15 avril dernier. Des évènements de promotion ont ainsi été mis en place à Shanghai, Pékin et Tokyo.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Tout doit être mis en oeuvre pour éviter une crise dans la filière lait bio. Si elle survenait, le lait bio non valorisé serait déclassé et viendrait, par effet domino, déstabilisé le marché du lait conventionnel.

avertit Jacques Mousseau, président de la section agriculture biologique de la FRSEA Pays de la Loire, dans un communiqué du 26 novembre.

Le chiffre de la semaine
6 millions
de sapins de Noël sont vendus chaque année en France, dont 80 % sont issus de la production française.