L'Anjou Agricole 31 janvier 2017 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Phytos : Le Foll salue l’«inversion de la courbe»

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

Stéphane Le Foll a salué le 30 janvier l’« inversion de la courbe » d’utilisation des phytos. « Pour la première fois, il y a une baisse du Nodu (nombre de doses unités, ndlr) agricole » montrant un recul de 2,7 % des ventes de produits phytopharmaceutiques entre 2014 et 2015, a-t-il déclaré à l’issue du comité d’orientation stratégique du plan Ecophyto 2. Le ministre a aussi salué les
« résultats très encourageants » des fermes pilotes Dephy, qui affichent des IFT (indices de fréquence de traitement) de -11 % en grandes cultures et polyculture-élevage, -12% en viticulture, -25% en cultures légumières, -8% en arboriculture, -33% en horticulture, de -28 % à -75% en cultures tropicales. L'association Générations Futures a souligné que le recul des ventes de phytos était beaucoup plus prononcé en zones non agricoles (- 14 %). La FNSEA a pour sa part salué cette première baisse, soulignant que c'était la preuve que « l'écologie incitative est plus efficace que l'écologie punitive ». Elle a également demandé de soutenir la recherche et l'innovation pour garantir des « solutions alternatives ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

[Nous faisons] l’amer constat que la guerre des prix se poursuit entre les enseignes de la grande distribution.

La FNSEA, les JA, l’Ania et Coop de France demandent à l’administration d’« intensifier » les contrôles et de publier les sanctions prises grâce au dispositif du “name and shame”.

Le chiffre de la semaine
220
Dans le Maine-et-Loire en 2018, 220 installations ont vu le jour, dont 117 avec les aides. Pour 450 départs.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui