L'Anjou Agricole 07 août 2015 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Plan de soutien à l’élevage : dossiers à déposer avant le 30 septembre

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

Les éleveurs en difficulté sont invités à déposer leur dossier avant le 30 septembre, indiquent les ministres de l’Intérieur et de l’Agriculture dans un courrier adressé aux préfets de région et de département, le 30 juillet. Les premiers paiements devraient intervenir avant cette date. La circulaire ministérielle précise, en effet, que « les dossiers devront être remontés au fil de l’eau, dès que possible ». Il est néanmoins prévu une deuxième période de dépôt de dossiers qui pourra être ouverte jusqu’au 30 décembre « pour prendre en compte des dossiers qui n’auraient pas pu être déposés avant le 30 septembre ».Il est demandé également aux préfets d’apprécier les critères de spécialisation de manière pragmatique et souple, voire de tenir compte d’autres critères de priorité « pour tenir compte des spécificités locales ». Les préfets sont également autorisés à ouvrir le dispositif à d’autres élevages que ceux de porcs, de bovins viande et de bovins lait, si la situation économique de ces élevages le justifie, comme les élevages ovins et caprins par exemple.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Comme on aimerait que toutes nos larmes forment une pluie abondante, un orage de colère et de piété, qui, d’un coup, arrêterait l’incendie de Notre Dame !

a twitté Bernard Pivot, journaliste et écrivain, lundi 15 avril à l’annonce du terrible incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Le chiffre de la semaine
6,5 %
Sur un panier de courses de 100 euros, seulement 6,50 euros reviennent aux agriculteurs (source OFPM)

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui