L'Anjou Agricole 19 janvier 2016 � 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Plan pour l'emploi : François Hollande évoque l'agriculture

A l’occasion de la présentation des vœux aux « acteurs de l’entreprise et de l’emploi » le 18 janvier, François Hollande a fait part des nouvelles mesures gouvernementales en faveur de l’emploi.

Abonnez-vous R�agir Imprimer
Rappelant le contexte de mondialisation et la nécessité de « lutte contre le changement climatique », le Président de la République a souligné l’importance de l’innovation pour quelques domaines spécifiques dont « l’agriculture » et « l’énergie ».
Rappelant le contexte de mondialisation et la nécessité de « lutte contre le changement climatique », le Président de la République a souligné l’importance de l’innovation pour quelques domaines spécifiques dont « l’agriculture » et « l’énergie ». - © H.Garnier

Parmi les mesures annoncées, le secteur agricole se verra notamment concerné par la transformation « aussi vite que possible » du CICE « en baisse définitive des cotisations sociales » ou le versement d’une prime de 2 000€ par an à toute entreprise de moins de 250 salariés recrutant un jeune ou un demandeur d’emploi (payé entre 1 et 1,3 Smic) pour 6 mois et plus.


Sur la formation, François Hollande prévoit « un programme de formation de 500 000 demandeurs d’emplois » afin de « pourvoir les emplois disponibles qui ne trouvent pas preneurs »« Dans chaque région seront recensés les besoins précis par bassin d’emploi ». Ce plan, reposant sur 3 piliers que sont « la compétitivité des entreprises », « la sécurisation pour les travailleurs » et « offrir de nouvelles chances à tous » à travers la formation, coûtera« plus de deux milliards d’euros […] financés sans prélèvements supplémentaires d’aucune sorte ».


Coop de France et la FNSEA saluent la transformation du CICE

Coop de France s’est dit satisfaite le 18 janvier de la transformation du CICE (crédit d'impôt compétitivité emploi) en exonération des charges sociales, dans le cadre du plan d’« urgence » pour l’emploi de François Hollande. Une mesure « qui va permettre de faire bénéficier nos entreprises coopératives de mesures dont elles étaient jusqu’à ce jour exclues », selon un communiqué réclamant une application «sans délai». Si la pérennisation du crédit impôt recherche (CIR) est vue comme « une décision sécurisant les efforts d’innovation engagés par les filiales de coopératives », la fédération « demande des mesures adaptées afin que le CIR bénéficie aux coopératives agricoles », actuellement écartées du dispositif. « La relance de l’apprentissage et le déploiement de nouvelles formations par les régions doivent permettre de répondre aux besoins de nos entreprises », poursuit le communiqué.


Côté FNSEA, même satisfaction pour la transformation du CICE, déclarant toutefois que le syndicat fera « attention à ce que l'application de cette mesure ne comporte pas d'exclusions, ni trop de contraintes administratives ». « Compte tenu de la situation actuelle de l'agriculture, c'est une bonne chose d'être exonéré, au lieu de payer les charges et se les voir remboursées six mois plus tard », estime Jérome Volle, en charge de la communication de la FNSEA. Concernant, le versement d’une prime de 2 000€, la FNSEA y est plutôt favorable, mais regrette que le public visé ne soit pas plus étendu.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions �mises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se r�serve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et r�glements en vigueur, et decline toute responsabilit� quant aux opinions �mises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

L’accroissement du nombre de bénéficiaires de l’aide alimentaire est une réalité dont nous prenons pleinement la mesure. C’est pourquoi, les agriculteurs, au travers de Solaal, se mobilisent pour répondre aux enjeux de la précarité alimentaire. Solaal Pays de la Loire reste mobilisé plus que jamais pour assurer son rôle de facilitateur du don alimentaire.

explique Jean-Louis Lardeux, président de l’association Solaal Pays de la Loire.

Le chiffre de la semaine
2 000 t
La collecte de pneumatiques usagés, organisée par la FDSEA, a:commencé lundi 11 janvier à Vihiers et aura lieu dans le département jusqu’au 11 mars. Au total plus de 2 000 tonnes seront collectées et valorisées pendant l’opération.