L'Anjou Agricole 10 juillet 2018 à 10h00 | Par L'Anjou Agricole

Plus de 70 000 hectolitres de vin rosé espagnol vendus comme du vin français

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Jean Charles Gutner

Le quotidien Le Parisien du 9 juillet révèle que des millions de bouteilles et des cubis de vin rosé espagnol ont été vendus comme du vin français, les volumes ainsi « francisés » dépassant 70 000 hectolitres.

Il s’appuie sur une enquête de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), réalisée en 2016 et 2017, et dont les résultats ont été publiés le 9 juillet. La DGCCRF indique sur son site que, pour cette enquête, « 22% des établissements visités en 2016 et 15 % des établissements visités en 2017 faisaient l’objet de non-conformités allant de la présentation confusionnelle à la francisation, ce dernier cas étant un délit qui fait l’objet de suites pénales ».

Les cas de francisation concernent des volumes allant de 2 000 à 34 500 hectolitres. La présentation confusionnelle peut consister à apposer sur les étiquettes des cocardes, drapeaux et fleurs de lys, à faire figurer des illustrations de châteaux qui ne correspondent pas à la réalité du terroir, à mentionner « mis en bouteille en France » alors que la mention d’origine « Vin d’Espagne » figurait au dos de la bouteille et de façon peu lisible, ou encore à procéder à des rangements erronés en linéaires, cite la DGCCRF.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Il y a une réelle envie d’aller de l’avant.

selon Éric Thirouin, secrétaire général adjoint de la FNSEA, à propos de la rencontre du 13 juillet avec le Corena (Comité de rénovation des normes en agriculture)

Le chiffre de la semaine
12 327 €
D’après une étude du réseau AS et des Chambres d’agriculture, le résultat courant moyen par UTA 2017 (Unité de travail agricole) des entreprises agricoles de l’Ouest et du Centre, s’élève à 12 327 euros. Un chiffre en baisse par rapport à 2016.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui