L'Anjou Agricole 20 novembre 2015 à 17h00 | Par L'Anjou Agricole

Porc: le marché au cadran devrait reprendre le 26 novembre sur de nouvelles bases

Suspendu depuis six semaines, le Marché du porc breton (MPB) devrait reprendre le 26 novembre, sur de nouvelles bases.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

« Le marché va reprendre jeudi prochain, avec tous les acheteurs présents à l'exception du groupe Bigard » qui n'a pas participé aux négociations de ces dernières semaines en vue d'une réforme du marché entre les groupements de producteurs, la direction du MPB et les industriels, a annoncé Michel Bloc'h, président de l'UGPBV (groupements de producteurs), le 19 novembre.

Une nouvelle réunion entre représentants des producteurs et acheteurs (les abattoirs et transformateurs) s'est tenue, le même jour, au siège du MPB, à Plérin. A l'issue de cette réunion, d'autres acteurs ont confirmé la reprise des cotations jeudi prochain. «On va relancer le marché avec de petits volumes dans un premier temps, de l'ordre de 30 000 bêtes/semaine», soit la moitié du volume habituel avant la crise traversée par le marché au cadran depuis le mois d'août, a indiqué M. Bloc'h. «Cooperl sera surement là, Bigard, on verra», réagit le président du MPB François Pot.

Les changements dans le fonctionnement du marché devraient être les suivants: marché à un tour (au lieu de deux), suppression de la barre de retrait (le prix en dessous duquel les vendeur ne souhaitent pas vendre), et variation maximale fixée à + ou - 6 cents/kg sur une semaine (au lieu de + ou - 5 cents/kg avant).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Si l’on change toutes les règles, qu’on demande des sacrifices et que derrière on continue à bâtir des accords commerciaux avec des pays du monde […] qui ne font pas les mêmes efforts, on est des fous !

Dans une interview accordée à la revue Le Grand Continent le 12 novembre, Emmanuel Macron est revenu sur son projet en matière de transition écologique dans le secteur agricole.

Le chiffre de la semaine
56 %
des éleveurs de veaux de boucherie déclarent utiliser des MCA (Médecines complémentaires et alternatives), selon une étude de l’Institut de l’élevage (Idele) parue le 20 octobre.