L'Anjou Agricole 13 février 2018 à 16h00 | Par L'Anjou Agricole

Porc: les cours repartent à la hausse en Europe

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

Les cours européens repartent à la hausse depuis quelques semaines. Le cours directeur allemand a même connu une hausse d'une ampleur « inattendue de 7 centimes en Allemagne » (à 1,40€/kg rendu abattoir) après un premier rebond de 3 ct/kg la semaine précédente, qui suivaient des mois de baisse continue, rapportent les analystes du marché du porc breton (MPB) dans une note de conjoncture le 12 février. « Il semblerait que depuis quelques mois, des porcelets danois et hollandais, traditionnellement exportés vers l’Allemagne, aient pris le chemin, soit de la Pologne, soit de l’Espagne », constate le MPB, qui s'interroge sur l'ampleur de cette baisse de production (crainte de l'arrivée de la peste porcine africaine en Allemagne, prix bas...). Le cours du MPB suit une tendance similaire, bien que moins marquée : + 1,1ct/kg ce lundi, après + 1,6 ct/kg la semaine dernière. Le cours breton était reparti à la hausse depuis le 22 janvier. Le marché européen du porc atteint tous les ans son prix le plus bas en hiver ; il est descendu particulièrement bas cette année, après la baisse des achats chinois.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

On craint qu’une grande quantité des réserves de blé sur le port ait été affectée ou détruite par l’explosion. Les stocks sont gravement endommagés.

a déclaré le responsable des urgences de la FAO, Dominique Burgeon, après l’explosion qui a éventré les silos de céréales installés près du port de Beyrouth, mardi 4 août.

Le chiffre de la semaine
- 28 %
Avec des précipitations inférieures de 28 % en moyenne aux normales de saison, juillet 2020 devrait être « le mois de juillet le plus sec depuis 1959, loin devant juillet 1964 et juillet 1979 », détaille Météo-France.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui