L'Eure Agricole Et Rurale 22 mai 2020 à 07h00 | Par AGRAPRESSE

Pour l'APCA, une relance doit passer par la souveraineté alimentaire.

La relance de l'économie après la crise sanitaire «nécessitera de poursuivre l'élan de souveraineté alimentaire et de mouvement en faveur de la relocalisation des productions agricoles», a indiqué le 5 mai à Agra Presse Sébastien Windsor, président de l'APCA (Assemblée permanente des chambres d'agriculture). Les grandes lignes sont les garanties d'origine, la préférence pour les circuits courts et locaux, la reconquête du marché protéique, l'harmonisation des normes phytosanitaires.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Selon Sébastien Windsor, président de l'APCA, « il faut que les pays européens aient les mêmes règles. »
Selon Sébastien Windsor, président de l'APCA, « il faut que les pays européens aient les mêmes règles. » - © V. SORIEUL

« On doit tirer l'enseignement de cette crise sanitaire, qui a mis en évidence la vulnérabilité de l'approvisionnement des citoyens français, par des pistes pour aller vers plus de souveraineté alimentaire et pour relocaliser un certain nombre de productions. » Sébastien Windsor, président de l'APCA, atenu à s'exprimer sur des solutions concrètes. L'APCA a participé à une tribune publiée le 6 mai dans le journal L'Opinion par les organisations professionnelles agricoles du syndicalisme   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Eure Agricole Et Rurale

la phrase de la semaine

Victoire ! DxE condamné pour avoir tournéun reportage volé dans une exploitation agricole.

Cédric Henry, président de la FDSEA35

Le chiffre de la semaine
31,3
Pour la moisson 2020, le service de la statistique du ministère de l'Agriculture prévoit une récolte hexagonale de blétendre autour de 31,3 millions de tonnes, soitl’une des plus basses depuis l’an 2000.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui