L'Anjou Agricole 16 octobre 2019 à 12h00 | Par AA

« Prendre du recul pour mieux piloter sa ferme »

La MSA 49, les Jeunes agriculteurs 49 et la Chambre d'agriculture des Pays-de-la-Loire ont organisé, mardi 15 octobre, un temps d'échanges avec Josiane Voisin, ergonome sur l'organisation du travail, à Beaupréau.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Tout au long de son intervention, l'ergonome Josiane Voisin a invité les agriculteurs présents à s'interroger sur leur organisation du travail.
Tout au long de son intervention, l'ergonome Josiane Voisin a invité les agriculteurs présents à s'interroger sur leur organisation du travail. - © AA

Et si vous preniez enfin un peu de temps pour vous ? Josiane Voisin, ergonome, spécialiste en organisation du travail, a donné des pistes de réponses, mardi 15 octobre à Beaupréau. Ce temps fort était organisé par la MSA 49, les Jeunes agriculteurs et la Chambre d'agriculture.
« L'exploitant agricole a 3 casquettes »
, souligne Josiane Voisin. Il est dirigeant, il doit prendre les décisions et grandes orientations de l'entreprise. Il est cadre, il organise le travail. Et il est opérateur. « C'est lui qui exécute l'organisation qu'il a choisie. » Ainsi, elle appelle à la vigilance. « Attention, le temps de pilotage est primordial. Il ne doit pas être délaissé au profit du temps d'opération. » Si le travail est bien organisé, l'exécution des tâches est plus facile. L'expression "avoir la tête dans le guidon" revient souvent dans la bouche des agriculteurs. « Elle veut tout dire, note l'ergonome. On travaille sans regarde vers l'avant. Pourtant, prendre des week-ends et des congés est vital pour un exploitant. Cela permet de prendre du recul pour mieux piloter son entreprise. »

Etre maître de son travail
« En agriculture, il faut travailler mais il ne faut pas dire que l'on est dépassé », résume une agricultrice qui témoigne dans un documentaire diffusé lors de la réunion. « Chaque agriculteur est maître de son travail. C'est lui qui décide », insiste Josiane Voisin.
L'amplitude horaire est une problématique importante pour les agriculteurs. « Quand je me suis installé, je terminais à 20 h, je  considérais finir tôt. Aujourd'hui, 20 h, je trouve que c'est tard. J'arrive à la maison, je vois mes enfants 5 minutes et il faut les coucher... », constate un des agriculteurs présents.  « Comme il y a du travail, on trouve normal de finir tard. Et quand on part, le travail n'est toujours pas terminé...», note Josiane Voisin. Cette dernière conseille de s'imposer de nouvelles règles. « Vous n'allez pas tout changer du jour au lendemain. Mais vous pouvez vous fixer une journée. Une fois par semaine par exemple, je finis à 18 h. »
Pour les exploitants travaillant en société, le dialogue est primordial. « Il faut s'accorder sur les objectifs à atteindre et les moyens pour le faire. » Pour cela, rien de mieux qu'une réunion de travail. « Avec un temps limité et un ordre du jour. Sinon, c'est le "blabla" assuré !, assure l'ergonome. Il faut aussi mettre un système de partage d'informations entre associés type agenda, tableau... Sinon chaque associé, n'ayant pas le même niveau d'information n'avance pas à la même vitesse. »

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

La castration à vif des porcelets sera interdite fin 2021

a annoncé le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume, le 17 novembre. « Il faudra faire autre chose, il faudra une anesthésie », a-t-il précisé.

Le chiffre de la semaine
345
C'est le nombre de salariés qualifiés formés en 10 ans par le Geiq Agriqualif.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui