L'Anjou Agricole 03 juillet 2018 à 15h00 | Par L'Anjou Agricole

Prix du lait : le Cniel optimiste pour le second semestre

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

Dans sa vidéo mensuelle de conjoncture, Benoît Rouyer, économiste au Cniel, entrevoit « de nets signes d’améliorations » grâce au « ralentissement de la production laitière qui devrait contribuer à augmenter le prix du lait sur le second semestre».

En effet, la production laitière croît de façon très modérée en Nouvelle-Zélande mais aussi en Europe du fait de « conditions climatiques très chaudes ».

Au niveau français, la production est « très peu dynamique ». Son pic de collecte a été « beaucoup moins prononcé que les années précédentes » et est « actuellement en dessous du niveau de 2017 ».

Enfin, les cours de produits laitiers sur les marchés internationaux sont en hausse depuis le début de l’année, avec des niveaux records pour le beurre. Toutefois, les cours demeurent toujours très faibles pour la poudre de lait écrémée.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

5 % d’augmentation des tarifs de vente des produits laitiers aux distributeurs par les transformateurs permettraient d’atteindre le prix de revient moyen calculé par l’interprofession (396 euros/1 000 litres toutes primes confondues). À condition que ces 5 % soient identifi és en toute transparencedans les négociations commerciales. »

a réagi la FNPL suite à la déclaration du président du groupe Intermarché qui s’est engagé à « accepter des hausses de prix », réclamées par les industriels aux GMS

Le chiffre de la semaine
17 %
ENVIRON 200 VOLS ET INFRACTIONS ONT TOUCHÉ LES EXPLOITATIONS AGRICOLES, SOIT UNE BAISSE DE 17 % PAR RAPPORT À 2017.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui