L'Anjou Agricole 04 juin 2015 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Protéines végétales : un plan d'actions pour réduire la dépendance de la France

Le conseil spécialisé oléoprotéagineux de FranceAgriMer, réuni le 2 juin, a pris connaissance des recommandations d'un groupe de travail sur la réduction de la dépendance de la France en protéines végétales à destination de l'élevage.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Des recommandations pour réduire la dépendance française aux protéines végétales destinées à l'élevage.
Des recommandations pour réduire la dépendance française aux protéines végétales destinées à l'élevage. - © AA

Ce document de sept pages évalue les besoins des filières animales, identifie les freins à la culture du pois de printemps, de la féverole, du soja et avance un plan d'actions opérationnelles à trois ans. Il s'agit d'améliorer la teneur en protéine des matières premières, d'inciter les fabricants d'aliments du bétail (fab) à utiliser des protéagineux (en jouant sur la génétique, la valeur nutritionnelle, la concertation entre fab et semenciers).

D'autres points visent à innover en matière d'agronomie, notamment dans les systèmes de production et avec un raisonnement en marge brute par rotation ; à exploiter les leviers réglementaire (directive nitrates, Pac) et environnemental.

Le groupe de travail recommande de structurer une filière autour des protéagineux : impliquer pour cela les organismes stockeurs, investir dans la transformation, proposer un label soja français non OGM, élaborer « des cadres contractuels à même d'améliorer la lisibilité sur les prix de transaction et la stabilité ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Nous portons une réflexion sur des dispositions spécifiques à l’agriculture urbaine dans le cadre du statut du fermage

a indiqué le Cese (Conseil économique, social et environnemental), dans un avis adopté le 12 juin, en vue de la future réforme du droit foncier rural.

Le chiffre de la semaine
400
c'est le nombre d'animaux qui se retrouveront au concours inter-régional de Blonde d'Aquitaine à Cholet le 21 et 22 juin.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui