L'Anjou Agricole 25 mai 2016 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Rapport Cyclope: les marchés de matières premières «durablement déprimés»

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

La déprime des cours mondiaux des matières premières risque de se prolonger pendant une période « assez longue » en raison de l'abondance de l'offre, a estimé le 24 mai Philippe Chalmin, coordinateur du rapport Cyclope. « On est entrés dans une période assez longue de prix durablement déprimés », un type de cycle dont « l'histoire montre que cela peut durer une quinzaine d'années », a-t-il déclaré, en présentant la 30e édition de l’ouvrage. Parmi les facteurs explicatifs, le ralentissement de la demande mondiale, notamment en Chine, mais surtout une offre abondante. Quant au bout du tunnel, si la prévision de Philippe Chalmin peut sembler lointaine c’est qu’« on sous-estime toujours la résilience des producteurs à des prix faibles », a développé l’expert, évoquant des gains de productivité, d’éventuels soutiens gouvernementaux. « Il faut attendre un certain temps avant des phases de désinvestissement» ou un «choc venant de la demande », selon lui. Reste qu’« une mauvaise récolte » peut arriver « très rapidement », a nuancé François Luguenot (InVivo), coauteur du rapport, moins enclin à parier sur une longue déprime qu’il mesure à « peut-être un an ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Je respecte le processus démocratique, mais je pense profondément que ce n’est pas le bon véhicule

Interrogé au Space, sur le Référendum d’initiative partagée pour les animaux, le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie a répondu qu’il ne s’agissait pas du “bon vehicule” politique

Le chiffre de la semaine
14 746
Chasseurs dans le Maine-et-Loire.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui