L'Agriculteur Normand 13 novembre 2018 à 16h00 | Par Joël Rébillard

Ratio des prairies permanentes : de la souplesse retrouvée

Le ministère de l’agriculture doit publier avant le 15 novembre un nouvel arrêté constatant l’évolution des ratios régionaux pour les surfaces en prairie permanente.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le retournement des prairies permanentes n’est plus soumis à une autorisation individuelle comme il l’était depuis un an. DR
Le retournement des prairies permanentes n’est plus soumis à une autorisation individuelle comme il l’était depuis un an. DR - © REUSSIR

lll  Pour la Normandie, le ratio annuel s’est amélioré en 2018 et permet à la région de voir suspendu le régime d’autorisation, c’est-à-dire que l’écart entre la part des prairies permanentes dans la SAU en 2018 et la même part dans le ratio de référence de 2012, est désormais inférieur à 2,5%. Par conséquent, le retournement des prairies permanentes n’est plus soumis à une autorisation individuelle comme il l’était depuis un an.
Attention toutefois, le ministère n’a pas communiqué les   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Agriculteur Normand

la phrase de la semaine

L’agriculture ne doit pas servir de variable d’ajustement pour conclure des accords commerciaux.

martèlent la FNB et la FNSEA , qui craignent une signature « imminente » de l’accord UE/Mercosur. Une crainte motivée par les récentes avancées sur le secteur automobile qui bloquait les négociations.

Le chiffre de la semaine
922
C’est le nombre de projets de recrutement en 2019 que les 79 entreprises agricoles du Maine-et-Loire ont indiqué.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui